A La Une » Faits Divers » Haut-Rhin : un adolescent tué, son beau-père dans un état critique

Faits Divers



Haut-Rhin : un adolescent tué, son beau-père dans un état critique

vendredi 5 février 2016 à 8 h 48 min | Aucune réaction

Il pourrait s’agir d’un drame familial. Pour l’heure, les enquêteurs du SRPJ privilégient l’hypothèse d’une double intoxication aux médicaments.

Un jeune de 17 ans a été retrouvé mort mercredi en fin d’après-midi dans un appartement HLM du quartier Zeller, à Sainte-Marie-aux-Mines (Haut-Rhin). Son beau-père, âgé d’une quarantaine d’années, était en arrêt cardiaque. Il a pu être réanimé et transporté à l’hôpital de Sélestat.

C’est la maman de l’adolescent qui a prévenu les secours aux alentours de 17h30 ce mercredi 4 février. Elle se reposait quand le drame s’est noué, et n’aurait visiblement rien entendu. En se levant, elle aurait découvert son fils unique mort, assis sur le canapé, et son compagnon inanimé, gisant au sol. Elle a aussitôt prévenu les secours.

Les pompiers et le médecin du Samu ont réussi à ranimer le quadragénaire. Hospitalisé, il est toujours dans un état préoccupant. Quant au jeune garçon, les policiers ont qualifié la mort de « suspecte ». Aucune trace de violence n’a été détectée.

La prise de médicaments, dont une grande quantité a été retrouvée dans la pièce, pourrait être la cause du décès. Pour le vérifier, le parquet a ordonné une autopsie et son corps a été emmené à l’institut médicolégal de Strasbourg.

Le beau-père aurait emménagé dans l’appartement de sa compagne le week-end dernier. Les voisins évoquent de fréquentes disputes. Si la piste du drame familial semble se confirmer, l’enquête n’en est qu’à son début.


Termes relatifs à cette page: ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


deux + = cinq









Connexion