A La Une » Justice » Rennes : le ravisseur d’enfant, coupable d’une autre agression sexuelle

Justice



Rennes : le ravisseur d’enfant, coupable d’une autre agression sexuelle

jeudi 7 janvier 2016 à 10 h 03 min | Aucune réaction

Ahamed Ansuifoudine, l’homme qui avait enlevé le petit Rifki en août dernier à Rennes, avait déjà agressé sexuellement un autre enfant de 9 ans.

Quelques semaines avant l’enlèvement du petit garçon de 4 ans, il s’en était pris à un autre. Pour cette première affaire, l’ancien animateur social, natif de Mayotte, a été condamné mardi à une peine d’un an de prison dont 6 mois assortis d’un sursis.

Ahamed Ansuifoudine, père de deux petits âgés de 9 et 5 ans, encadrait de jeunes enfants à La Réunion. En juin 2015, il avait décidé de gagner la Métropole. Ne trouvant pas de travail en Bretagne, il avait été hébergé chez un compatriote Mahorais à Rennes, qui a un enfant de 9 ans.

Le dimanche 7 juin, Ahamed a dormi avec le petit garçon. C’est à ce moment qu’ont commencé les attouchements sexuels. Pour acheter son silence, il lui a donné 15 euros. Mais au quatrième jour, la petite victime a refusé d’aller se coucher et a tout raconté à son père. Il a dit que le monsieur lui « touchait le zizi ».

Le père de l’enfant, qui a alerté la police, explique avoir hébergé Ahmed car il connaissait bien sa mère. Le jeune homme de 25 ans lui avait précisé qu’il devait suivre une formation d’animateur pour enfants, il ne s’était donc pas méfié.

En garde à vue, le suspect a déclaré avoir agi de la sorte à cause de l’alcool et du cannabis qu’il consomme pour calmer ses crises d’angoisses. Au tribunal, il affirmé n’avoir « aucune attirance sexuelle pour les petits garçons ». Jugé ce mardi pour agression sexuelle sur mineur, le père de famille écope de six mois ferme.

Le samedi 15 août 2015, Ahamed Ansuifoudine avait enlevé le petit Rifki, un comorien de 4 ans, en pleine rue, sur la place de la mairie de Rennes. L’alerte enlèvement avait été déclenchée. Le petit et son ravisseur furent retrouvés en gare de Libourne (Gironde).


Termes relatifs à cette page: , , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ deux = quatre









Connexion