A La Une » Faits Divers » Viol » Perpignan : les deux violeurs présumés placés en prison

Viol



Perpignan : les deux violeurs présumés placés en prison

mercredi 6 janvier 2016 à 7 h 57 min | Aucune réaction

Ces deux individus, âgés de 18 et 22 ans, sont soupçonnés d’avoir drogué puis violé une jeune fille le samedi 2 janvier dans un appartement du quartier Portes d’Espagne, au sud de Perpignan.

La vidéo qu’ils ont filmée, montrant des actes dégradants et humiliants envers leur victime, avait choqué les internautes qui ont fini par alerter la police. Les deux jeunes hommes sont mis en examen pour viol en réunion.

Le premier a été écroué à la maison d’arrêt de Perpignan, le second à la prison de Carcassonne. Ils sont également poursuivis pour enregistrement et diffusion d’images d’un viol en réunion, ainsi qu’atteinte à la vie privée.

La vidéo des violeurs avait été largement diffusée sur Facebook dimanche soir, provoquant colère et indignation des internautes, avant d’être retirée. On y voyait une jeune fille de 18 ans, inconsciente, se faire abuser sexuellement par deux jeunes.

Avant et après le viol, ces agresseurs lui avait fait boire du whisky puis subir une multitude d’actes immondes avec brutalité. Les images, initialement diffusées sur Snapchat, ne montraient pas leurs visages, mais les enquêteurs les ont rapidement identifiés.

Dans la nuit de lundi, vers 4 heures du matin, les deux suspects, qui disaient habiter à Grigny (Essonne), ont finalement été arrêtés dans un appartement du quartier Portes d’Espagne, à Perpignan. La victime, qui s’y trouvait également, a été hospitalisée en état de choc.

Elle a refusé de porter plainte. C’est « la petite amie de mon client depuis 5 ans, il s’agit d’un libertinage poussé entre adultes consentants et avertis. Ce n’est pas répréhensible » a fait savoir l’avocat d’un des suspects.


Termes relatifs à cette page: , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ quatre = douze









Connexion