A La Une » Faits Divers » Meurtre » Nogent : la retraitée aurait été battue à mort par son voisin

Meurtre



Nogent : la retraitée aurait été battue à mort par son voisin

vendredi 15 janvier 2016 à 7 h 19 min | Aucune réaction

Pierrette, âgée de 83 ans, a été retrouvée morte le 7 janvier dernier, écrasée sous un sac de ciment au sous-sol de sa maison, rue Carnot à Nogent-sur-Marne.

Elle aurait été tuée au cours d’une banale dispute, pour un mur humide, et peut-être un différend sur un prêt d’argent. Rapidement, son voisin de 51 ans a été identifié comme étant le meurtrier présumé. Il est placé en détention provisoire.

Le corps de l’octogénaire, découvert jeudi dernier, gisait au pied d’un escalier menant au sous-sol. Il était à moitié dissimulé sous un sac de ciment, lui-même surmonté d’un parpaing. Aucune trace d’effraction n’avait été relevée. L’autopsie a permis d’établir que Pierrette avait été tuée de plusieurs coups à la tête.

Un quinquagénaire, vivant dans l’immeuble voisin du pavillon de la victime, a été interpellé ce mardi. Il aurait été notamment confondu par les traces de sang de la retraitée retrouvées dans sa voiture. Il aurait également tenté d’encaisser un chèque de plusieurs milliers d’euros, perçu à priori pour des travaux réalisés chez la vieille dame.

Pendant sa garde à vue, le suspect a reconnu les faits. Le mardi 5 janvier, il serait venu voir sa voisine pour évoquer les problèmes d’un mur mitoyen humide. La dame, qui lui avait déjà prêté de l’argent, lui aurait aussi reproché la qualité de ses travaux.

La discussion aurait alors dégénéré et il s’en serait pris physiquement à l’octogénaire. Puis il aurait quitté le pavillon et déambulé en ville, se débarrassant des objets qu’il avait dérobés chez Pierrette.

Mis en examen pour meurtre, vol et escroquerie, le voisin a été incarcéré.


Termes relatifs à cette page: , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ quatre = neuf









Connexion