A La Une » Justice » Vaucluse : l’éducateur sportif coupable d’abus sexuels sur 6 fillettes

Justice



Vaucluse : l’éducateur sportif coupable d’abus sexuels sur 6 fillettes

vendredi 4 décembre 2015 à 10 h 44 min | Aucune réaction

Raymond Adam, jugé en appel par la cour d’assises du Vaucluse, a été condamné ce jeudi à 20 ans de réclusion criminelle avec une période de sûreté des deux tiers.

Cet éducateur sportif gardois de 46 ans était accusé d’avoir violé une gamine de 9 ans entre 1992 et 1998, puis d’avoir tenté de violer et d’agresser sexuellement cinq autres jeunes filles âgées de 7 à 15 ans jusqu’en 2010.

Tout comme en première instance, où il a été condamné à 18 ans par la Cour d’assises du Gard, l’homme est resté dans le déni le plus total et a continué de contesté les faits sur les jeunes enfants. Il a seulement admis, du bout des lèvres, avoir eu une relation un peu « particulière » avec une adolescente de 15 ans.

C’est elle qui pourtant, en 2007, avait dénoncé les faits de viol. Si la jeune femme évoque aujourd’hui une situation difficile dans laquelle elle se trouvait, d’avoir été sous l’emprise de son éducateur, ce dernier assure qu’il n’y avait aucune ambiguïté et que c’était la jeune fille qui voulait cette relation.

« La relation était embarrassante, mais mon gros défaut, c’est de ne pas savoir dire non » plaide Raymond Adam, de manière indécente. Durant la période où il a violé cette gamine, l’accusé était déjà mis en examen pour avoir abusé d’une autre fille pendant six ans !

Pour les parties civiles, le quadragénaire a eu un comportement de prédateur sexuel, de manipulateur, s’en prenant uniquement à des proies faciles, de très jeunes enfants qui ne savaient pas dire non.

L’expert psychiatre décrit cet ancien champion d’Europe de boxe comme un pédophile dont la sexualité s’oriente vers les fillettes et les pré-adolescentes.

L’avocat de la défense a tenté de démontrer, avec peu de conviction, que les gestes de son client avaient été mal interprétés, réclamant ainsi l’acquittement.

Reconnu coupable de viols, tentatives de viols et agressions sexuelles à répétition à l’encontre des six victimes, Raymond Adam écope de 20 années de réclusion assorties d’une interdiction définitive d’exercer toute activité professionnelle ou bénévole en contact avec des mineurs.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


cinq + neuf =









Connexion