A La Une » Faits Divers » Meurtre » Saint-Genis-d’Hiersac : elle tue son mari handicapé

Meurtre



Saint-Genis-d’Hiersac : elle tue son mari handicapé

lundi 21 décembre 2015 à 8 h 56 min | Aucune réaction

Un homme de 64 ans, physiquement diminué depuis un AVC, est mort après avoir été frappé par son épouse mercredi dernier dans leur maison de Saint-Genis-d’Hiersac, en Charente.

Depuis son accident vasculaire, sa femme le battait régulièrement, à coups de poing, mais aussi avec divers objets. Ne supportant plus son mari, elle l’aurait tué dans un déchaînement de violence, puis l’aurait étouffé.

Le mercredi 16 décembre au soir, Danièle Gonda a appelé les pompiers, indiquant que son mari était inconscient. Quand les secours sont arrivés sur place, ils ont découvert Christian Gonda gisant au sol, dans le pavillon. La femme leur a dit que son mari avait fait une mauvaise chute. Les pompiers n’ont pu que constater le décès.

Mais le corps de la victime présentait de nombreuses traces de coups. Le médecin a alors émit rapidement un doute sur la cause de la mort. Le parquet, saisi de l’affaire, a ordonné une autopsie, qui a révélé que l’homme avait été frappé à mort. Danièle Gonda et son fils ont été placés en garde à vue.

D’après les premiers éléments, le sexagénaire, qui avait subi une opération de la hanche après son AVC de l’hiver dernier, était victime de violences conjugales répétées depuis plus d’un an. Sa femme, qui ne supportait plus son état de faiblesse, le battait fréquemment et l’aurait ensuite achevé sous les coups avant de l’étouffer.

Présentée ce dimanche à un magistrat, la mère de famille a été mise en examen pour meurtre et violences habituelles, puis placée en détention. Le fils, qui sera poursuivi pour non-empêchement de crime et non-dénonciation de mauvais traitements, est placé sous contrôle judiciaire.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


quatre + trois =









Connexion