A La Une » Faits Divers » Agression » Maringues : le mari de la patronne du bar tir sur une cliente

Agression



Maringues : le mari de la patronne du bar tir sur une cliente

lundi 28 décembre 2015 à 7 h 30 min | Aucune réaction

Une jeune femme d’environ 20 ans a été blessée par arme à feu vendredi soir lors d’une altercation à la sortie du café des Tanneries, à Maringues (Puy-de-Dôme).

Monsieur Dufloux, époux de la tenancière du bar et auteur présumé des tirs, est mis en examen pour tentative de meurtre puis placé en détention provisoire. La jeune fille, touchée aux jambes et au niveau du crâne, a été hospitalisée.

Ce vendredi 25 décembre, il était 22h30 passée quand plusieurs coups de feu ont retenti devant le bar Les Tanneries, à Maringues. Une jeune femme a été légèrement blessée par balles à la tête et aux jambes. Prise en charge par les secours, elle a été soignée et s’est vue remettre 15 jours d’ITT.

L’homme de 54 ans, qui a tiré avec un pistolet, a été interpellé et placé en garde à vue dans les locaux de la gendarmerie. Il explique avoir été menacé par la victime, ce que cette dernière conteste. Après son inculpation pour tentative d’homicide, le suspect a été incarcéré.

Michèle Dufloux, la gérante de l’établissement évoque un « sentiment d’insécurité » dans le village pour justifier leur détention d’arme. Elle dit avoir été agressée deux jours plus tôt.

Les protagonistes étaient-ils alcoolisés le soir des faits ? L’origine de l’altercation qui a conduit aux coups de feu reste encore à déterminer. Une enquête est en cours.


Termes relatifs à cette page: , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


quatre + = onze









Connexion