A La Une » Faits Divers » Meurtre » Le Bugue : elle tue son père à coups de fusil et de couteau

Meurtre



Le Bugue : elle tue son père à coups de fusil et de couteau

samedi 19 décembre 2015 à 8 h 14 min | Aucune réaction

Allal El Haouri, un père de famille de 55 ans, a été retrouvé mort ce vendredi, tué à coups de fusil à son domicile du Bugue, une petite commune de Dordogne.

Sa fille Manon, qui aurait absorbé des stupéfiants au cours d’une rave-party, est soupçonnée de ce crime horrible. Retrouvée errante dans la rue après une tentative de suicide, elle a été hospitalisée d’office en psychiatrie.

Cet épouvantable drame familial s’est déroulé ce vendredi 18 décembre dans un pavillon du lotissement des Grausses Ouest. C’est le fils de 27 ans qui a découvert son père aux alentours de 13 heures. Il était étendu sur le lit parental, gisant dans une mare de sang.

D’après les constatations du médecin légiste, Allal El Haouri aurait reçu plusieurs coups de fusil dans la poitrine. Mais il présentait également des plaies commises avec une arme tranchante. Une autopsie doit être pratiquée dans les prochaines heures.

Manon El Haouri, la fille de la victime, a été arrêtée hagarde dans les rues de la ville. Peu avant, elle s’était réfugiée dans un cabinet d’experts-comptables où elle aurait évoqué la mort de son père. Un peu plus tôt, la jeune femme de 22 ans aurait sauté dans la Vézère depuis un pont.

Dans un premier temps, les gendarmes de la brigade de recherches de Sarlat l’ont placée en garde à vue pour homicide volontaire. Puis face à son état de choc, le médecin a décidé d’interner d’office la jeune fille.

D’après les premiers éléments, il y a une dizaine de jours, Manon aurait pris de la drogue au cours d’une rave-party. Depuis, alors qu’elle était sous traitement médicamenteux, elle souffrait de troubles du comportement.


Termes relatifs à cette page: , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ neuf = dix









Connexion