A La Une » Justice » Jeunes tués à Echirolles : les accusés prenent 8 à 20 ans de prison

Justice



Jeunes tués à Echirolles : les accusés prenent 8 à 20 ans de prison

samedi 12 décembre 2015 à 12 h 25 min | Aucune réaction

Dix jeunes ont été reconnus coupables et condamnés pour les meurtres de Kevin Noubissi et Sofiane Tadbirt en septembre 2012 à Echirolles. Deux autres sont acquittés.

La cour d’assises des mineurs de l’Isère a rendu son verdict ce samedi matin. Des échauffourées ont éclaté dans la salle d’audience. A l’issue de la bagarre, quatre individus ont été interpellés par les forces de l’ordre.

Le vendredi 28 septembre 2012, Kevin Noubissi et Sofiane Tadbirt ont perdu la vie, lynchés à mort, lors de violents affrontements survenus dans un parc de la Villeneuve au quartier des Granges, à Echirolles (banlieue sud de Grenoble). L’étudiant en master âgé de 21 ans et l’éducateur de 22 ans ont été tués à coups de couteau et de pioche.

Ilyes Tafer, accusé d’avoir porté les coups mortels, est condamné à 20 ans de réclusion criminelle. Naderhaman Delli et Ulas Cetin écopent tous deux de 16 ans de réclusion. Quatorze années pour Youssef Camara. Les deux mineurs qui comparaissaient dans cette affaire sont condamnés à 12 ans d’emprisonnement.

Eraba Diakabi et Antonin Challange feront chacun 10 ans de prison. Constant Mukala-Wetu et Mohamed El Hadj sont condamnés à 9 et 8 ans de prison. Deux autres, dont la participation n’a pas été avérée, sont relaxés.

A l’énoncé du verdict, une bagarre a éclaté dans le tribunal. Des individus ont été expulsés par les forces de police, et quatre ont été arrêtés puis placés en garde à vue.


Termes relatifs à cette page: , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


trois + = six









Connexion