A La Une » Faits Divers » Viol » Forêt de Sénart : le violeur à la mobylette confondu par son ADN

Viol



Forêt de Sénart : le violeur à la mobylette confondu par son ADN

mercredi 30 décembre 2015 à 7 h 35 min | Aucune réaction

Dans les années 90, l’individu aurait violé pas moins de 30 femmes dans la forêt de Sénart (Essonne) en utilisant la même technique. Il avait semé un vent d’insécurité durant six ans.

Après vingt ans d’enquête, les policiers auraient donc mis la main sur ce mystérieux suspect. Un violeur en série hors du commun. Il a été arrêté ce lundi à Roubaix alors qu’il revenait d’un séjour à l’étranger.

A partir de 1995, un homme avait terrorisé la population de la région en s’attaquant à des joggeuses ou des promeneuses selon une méthode quasi identique. L’agresseur, toujours casqué, sillonnait les allées de la forêt de Sénart au guidon d’une mobylette.

Après avoir repéré ses futures victimes, il les doublait, s’arrêtait quelques mètres plus loin, et faisait mine de réparer son deux-roues. Puis soudain, il empoignait les jeunes femmes, et les entraînait à l’écart pour les violer. En l’espace de six ans, il aurait en aurait commis une trentaine.

D’après les enquêteurs, l’ADN du suspect concorde avec celui retrouvé sur plusieurs victimes. En octobre dernier, les policiers se sont rendus au domicile du suspect à Corbeil-Essonnes, mais l’individu était visiblement en fuite à l’étranger.

Interpellé lundi à son retour à Roubaix, il a été placé en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire de Versailles. Il devrait être déféré au parquet dès ce mercredi avant son placement en détention.


Termes relatifs à cette page: , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ trois = dix









Connexion