A La Une » Justice » Eysus : il avait tué une grand-mère lors d’un cambriolage

Justice



Eysus : il avait tué une grand-mère lors d’un cambriolage

mardi 1 décembre 2015 à 11 h 52 min | Aucune réaction

Palais de justice de Pau

Daniel Trey, un ancien maçon de 41 ans, a été condamné ce lundi soir à 20 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de Marguerite Lagrave, une vieille dame de 77 ans retrouvée égorgée chez elle à Eysus, en novembre 2001.

Également jugée aux Assises de Pau, son ex-femme Karine Barboure, 39 ans, est reconnue coupable de complicité de vol avec arme et tentative d’extorsion. Elle écope de 13 années d’emprisonnement.

Le 11 novembre 2001, Marguerite Lagrave, Margot comme tout le monde l’appelait, était retrouvée morte dans une mare de sang, au pied de son escalier. Cette dame de 78 ans portait de nombreuses traces de coups au visage et deux plaies visibles de coups de couteau portés au niveau de la gorge.

D’après l’enquête, le meurtrier avait fouillé la vieille maison de fond en comble. Tous les biens de valeur de la victime avaient été volés. La piste d’un crime crapuleux ne faisait aucun doute. Mais l’enquête n’avait rien donné de probant.

Après que la justice ait prononcé un non-lieu en septembre 2005, la procédure avait été relancée huit ans plus tard grâce aux révélations d’une coiffeuse installée à Lacanau. Karine Barboure avait dénoncé Daniel Trey, son ex-mari, par pure vengeance.

Depuis leur divorce, fin 2012, ils se disputaient la garde de leurs enfants. La jeune maman avait tenté de lui soutirer 100.000 euros en échange de son silence sur le meurtre de Marguerite Lagrave et réclamait la garde exclusive des enfants.

Son ex-mari ayant refusé tout chantage, Karine avait finalement raconté toute l’histoire à une amie gendarme. La coiffeuse de Lacanau avait révélé que Daniel avait tué la retraitée suite à un cambriolage qui avait mal tourné. Le couple était alors interpellé.

En garde à vue, le maçon avait reconnu les faits, déclarant aussi que son ex-épouse se trouvait avec lui le soir du cambriolage, mais qu’elle était restée dans la voiture. Elle l’aurait ensuite aidé à faire disparaître les indices et l’arme du crime.

Après trois jours d’audience aux Assises des Pyrénées Atlantiques, le verdict est tombé cette nuit. Daniel Trey est condamné à 20 ans de réclusion criminelle. Karine, décrite comme menteuse et manipulatrice, fera 13 ans de prison pour le chantage.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ six = onze









Connexion