A La Une » Faits Divers » Viol » Draguignan : le militaire aurait violé des filles au retour de boîtes de nuit

Viol



Draguignan : le militaire aurait violé des filles au retour de boîtes de nuit

mercredi 16 décembre 2015 à 10 h 50 min | Aucune réaction

Un militaire de 22 ans est soupçonné d’avoir violé ou agressé sexuellement quatre jeunes femmes dans les quartiers Collettes et Sainte-Anne, à Draguignan (Var).

Les trois premières victimes, âgées de 18 à 26 ans, auraient été agressées le dimanche 29 novembre au petit matin, alors qu’elles rentraient de discothèque. Le suspect, un habitant de Flayosc, a été trahi par son téléphone portable.

Les trois premiers viols ont eu lieu entre 4 et 6 heures du matin. Le jeune militaire, engagé dans l’Armée de l’air, suivait les jeunes filles en voiture quand elles sortaient de boite. Puis, arrivé aux Collettes pour l’une et dans le quartier Sainte-Anne pour les deux autres, ils les auraient violés avant de prendre la fuite.

La quatrième jeune femme été attaquée ce dimanche 13 décembre, alors qu’elle circulait sur la route menant au Col de l’Ange. Le militaire qui la suivait, aurait bloqué sa voiture, l’aurait violé, puis se serait excusé. Un peu plus tard, il lui aurait même envoyé des textos.

Cette dernière victime a pu fournir une description précise de son violeur. Confondu par son numéro de téléphone, le suspect a été interpellé dans la journée. Après avoir nié les faits, il a finalement tout reconnu, expliquant avoir cédé à des « pulsions ».

Déféré au parquet de Draguignan, il est mis en examen pour agressions sexuelles, tentatives d’agressions et viol, puis placé en détention provisoire.


Termes relatifs à cette page: , , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


deux + sept =









Connexion