A La Une » Faits Divers » Accident » Collision frontale à Verlhac-Tescou : une fillette de 8 ans tuée

Accident



Collision frontale à Verlhac-Tescou : une fillette de 8 ans tuée

lundi 21 décembre 2015 à 10 h 25 min | Aucune réaction

Une jeune enfant est morte et quatre personnes grièvement blessées dans un accident survenu au niveau de la commune de Verlhac-Tescou, dans le Tarn-et-Garonne.

Dans la nuit de samedi à dimanche, deux véhicules circulaient sur la route départementale 999 quand ils se sont percutés de face en pleine ligne droite. La personne qui a prévenu les secours a soudainement quitté les lieux de l’accident.

Dans une des voitures, se trouvaient Karine Barbisan et ses deux enfants. Il y avait également un homme à leurs côtés. Malgré les efforts des secouristes, la fillette de 8 ans a succombé à ses blessures. Son frère de 13 ans a été évacué par hélicoptère vers l’hôpital Purpan de Toulouse. Il est dans un état critique.

La mère de famille, âgée de 44 ans, et le monsieur de 30 ans qui l’accompagnait, sont sévèrement blessés. Tous deux ont été transportés au centre hospitalier, de Montauban pour l’une, et à celui de Toulouse pour le second.

Abdelkader Badoui, le conducteur de l’autre véhicule, a également été hospitalisé. Cet homme de 42 ans, résidant à Albi, était seul dans sa voiture au moment du choc.

Il semblerait, d’après les premiers éléments, que la personne ayant alerté les secours vers 4h30 a pris la fuite avant leur arrivée. Une cinquième personne se trouvant dans le véhicule familial aurait également disparu. S’agit-il de la seule et même personne ? Les gendarmes de Nègrepelisse sont chargés de l’enquête.

De plus, lors de l’intervention des secours, un chauffard alcoolisé a failli heurter un gendarme. Il avait 1,34 g d’alcool dans le sang. Il a été placé en garde à vue.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


huit + = quatorze









Connexion