A La Une » Faits Divers » Meurtre » Belfort : il avoue un meurtre 21 ans après les faits

Meurtre



Belfort : il avoue un meurtre 21 ans après les faits

jeudi 17 décembre 2015 à 8 h 59 min | Une réaction

Rebondissement inattendu dans l’affaire Dietrich. Christophe Blind, interpellé à Sainte-Maxime et placé en garde à vue, avoue être l’auteur du crime !

Stéphane Dietrich (photo) avait 24 ans quand il a été tué de 11 coups de couteau en juillet 1994. Vingt et un an plus tard, son meilleur copain de l’époque, Christophe Blind, a soulagé sa conscience et reconnu être l’assassin. Il a été placé en détention.

Le matin du 5 juillet 1994, le corps sans vie de Stéphane Dietrich était retrouvé dans la forêt de Cravanche, sur le Territoire de Belfort. Ce jeune étudiant avait mystérieusement disparu la veille au soir alors qu’il aurait dû se rendre à la fête foraine avec un ami. Son corps, déplacé post-mortem, portait onze plaies faites au couteau.

Rapidement, Christophe Blind, l’ami en question avec qui il devait partir en vacances le lendemain, avait été entendu comme simple témoin. A cette époque, il était pigiste pour le quotidien L’Alsace-Le Pays. Aux enquêteurs, il avait affirmé avoir déposé Stéphane à la fête de Belfort, puis être rentré chez lui. Étant le dernier à l’avoir vu vivant, il avait pourtant été mis hors de cause.

Le soir de sa disparition, Stéphane Dietrich avait dit à ses parents, chez qui il vivait, qu’il revenait dans un quart d’heure. Mais aucun témoin ne l’avait aperçu sur la fête. Après des années d’investigations le parquet avait rendu une ordonnance de non-lieu en 2002.

Des révélations inespérées

Puis en 2013, une émission de télé consacrée à l’affaire Dieterich va relancer la machine judiciaire. Deux habitants du Doubs reconnaissent le visage de Christophe Blind. Il était leur surveillant quand ces derniers étaient au lycée. En 1994, il avait tenu d’étranges propos, allant jusqu’à leur offrir de l’argent pour tuer un homme ! En le voyant à la télé, ils ont donc compris que c’était sûrement lui l’assassin et ont décidé de faire ces terribles révélations aux policiers.

Fort de ces nouveaux témoignages, le parquet de Montbéliard a rouvert le dossier. Toutes les dépositions et constatations ont été reprises durant deux années. De nouvelles analyses ont été effectuées, mais l’ADN du suspect n’a pas été retrouvé sur le corps ou les vêtements de la victime.

Christophe Blind, aujourd’hui conseiller en immobilier patrimonial, est tout de même interpellé ce mardi chez lui à Sainte-Maxime, dans le Var. Au début de sa garde à vue, Blind nie toute implication. Mais confronté aux anciens lycéens, il finit par craquer et passe aux aveux. Mis en examen, l’homme de 46 ans est écroué.







Une réaction sur “Belfort : il avoue un meurtre 21 ans après les faits”




  1. maxime

    pauvre jeune.promis à un brillant avenir et qui n’a pas pu exerce son talent.que de gachis.

    #8297


Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ huit = douze









Connexion