A La Une » Faits Divers » Agression » Aubervilliers : un instituteur attaqué par un djihadiste

Agression



Aubervilliers : un instituteur attaqué par un djihadiste

lundi 14 décembre 2015 à 10 h 58 min | Aucune réaction

Un professeur de l’école maternelle Jean Perrin a été sauvagement agressé à coups de cutter et de ciseaux ce lundi matin dans une salle de classe.

Le forcené, encagoulé et portant des gants, aurait évoqué au moment de l’attaque un « avertissement » de l’État Islamique. L’instituteur a été blessé au niveau de la gorge et de l’abdomen. La Section antiterroriste est saisie de l’affaire.

Il était environ 7h30 ce lundi 14 décembre quand un musulman cagoulé et en combinaison blanche s’est introduit dans l’école maternelle Jean Perrin d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis).

Armé d’un cutter et d’une paire de ciseaux, l’islamiste s’est alors jeté sur le prof en hurlant « c’est pour Daech, c’est un avertissement, ce n’est que le début ».

Puis il lui a planté l’arme dans la gorge et lui a donné des coups dans le ventre. Rapidement secouru, le blessé a été évacué vers l’hôpital de Lariboisière, à Paris. Ses jours ne sont pas en danger.

Il n’y avait pas encore d’écoliers dans la classe au moment de cette terrible agression. Une enquête pour tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste a été ouverte.

Le parquet de Bobigny s’est dessaisi de l’affaire au profit de la Section antiterroriste de la Brigade criminelle.

Mise à jour le 15 décembre à 7h02: Après plusieurs heures d’audition, l’instituteur a finalement reconnu avoir tout inventé et s’être lui-même infligé les blessures. Le parquet devra décidé des poursuites.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ sept = dix









Connexion