A La Une » Faits Divers » Viol » Angoulême : ivre, il abuse sexuellement d’une fillette de 7 ans

Viol



Angoulême : ivre, il abuse sexuellement d’une fillette de 7 ans

mardi 1 décembre 2015 à 9 h 27 min | Aucune réaction

Un Néo-calédonien de 35 ans, visiblement récidiviste, aurait pratiqué des attouchements sexuels sur la petite fille de son amie samedi soir à Angoulême.

Il était environ 23 heures ce samedi 28 novembre quand l’individu, passablement alcoolisé, s’est rendu chez l’une de ses amies, mère de quatre enfants. La dame est partie quelques minutes, laissant l’homme seul avec ses petits dans l’appartement.

Profitant de cette absence, le trentenaire aurait alors fait allonger la fillette de sept ans sur le canapé, et l’aurait agressée sexuellement. Quand la mère est revenue, l’auteur présumé des faits est allé se coucher, avec elle, comme si rien ne s’était passé. La petite a attendu qu’il s’endorme pour tout raconter à sa maman.

La mère de famille a alors pris ses enfants, puis s’est enfuit en enfermant l’ami dans la maison. Elle a ensuite appelé la police. Quand les fonctionnaires sont arrivés, l’individu ivre les a copieusement insultés et s’est violemment débattu.

La mère de la petite victime a déposé plainte. D’après son récit, l’homme aurait baissé le pantalon de sa fille, puis lui aurait fait subir des caresses et une pénétration digitale. L’homme aurait ensuite frotté son sexe en érection contre la petite. Elle se serait débattue avant de parvenir à rejoindre sa chambre pour s’y enfermer.

Le trentenaire, originaire de Nouméa et déjà connu de la justice pour des faits similaires, a été placé en garde à vue. Il affirme n’avoir aucun souvenir de la soirée, mais ne nie pas les faits. Mis en examen pour viol ainsi qu’outrages et rebellions envers les forces de police, il a été ce lundi placé en détention.


Termes relatifs à cette page: , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


six + un =









Connexion