A La Une » Faits Divers » Meurtre » Tué lors d’une rave party à St-Hilaire : deux suspects arrêtés

Meurtre



Tué lors d’une rave party à St-Hilaire : deux suspects arrêtés

samedi 21 novembre 2015 à 11 h 23 min | Aucune réaction

Un homme âgé de 19 ans et son cousin ont été interpellés pour le meurtre d’un jeune en juillet 2014 lors d’une rave party clandestine improvisée dans la garrigue autour de Saint-Hilaire-d’Ozilhan (Gard).

Les suspects ont été arrêtés par les gendarmes ce mercredi à Jouques, dans les Bouches-du-Rhône. Ils ont été confondus grâce à l’étude approfondie des téléphones portables de tous les participants à la rave-party.

Le samedi 12 juillet 2014, un rassemblement techno s’était déroulé sur un site isolé de Saint-Hilaire-d’Ozilhan, près du Pont du Gard. Tout semblait se passer tranquillement pour la centaine de jeunes présents. Mais au cours de la nuit, vers 2 heures, la fête avait soudainement viré au cauchemar.

Un jeune homme de 24 ans, originaire de Cavaillon, avait été abattu d’une balle en plein thorax. Un de ses amis avait été blessé au bras en tentant de s’interposer. Les auteurs des coups de feu, ainsi que la plupart des teuffeurs, avaient alors pris la fuite.

Après plus d’un an d’enquête et grâce à l’écoute des téléphones portables, les gendarmes de la section de recherches de Nîmes ont fini par identifier les suspects, dont le meurtrier présumé considéré comme dangereux. Un indicateur les avait également informés qu’un individu se vantait « d’avoir buté quelqu’un ». Plus de 80 militaires du peloton d’intervention ont donc été mobilisés pour l’arrestation qui s’est déroulée à Jouques.

Tué pour un glaçon !

En garde à vue, ce jeune de 19 ans a livré son terrible scénario. Le soir du drame, il était assis avec son cousin dans son véhicule. Il aurait pété un câble quand un homme aurait jeté un glaçon dans sa voiture. Ils se seraient battus. Puis au cours d’une seconde bagarre, le jeune aurait sorti un pistolet automatique, et aurait tiré dans le thorax de sa victime, ne lui laissant aucune chance.

Déféré au parquet de Nîmes ce vendredi, le principal suspect a été mis en examen pour homicide volontaire et écroué. Son cousin de 20 ans, placé sous contrôle judiciaire, devra répondre des faits de non dénonciation de crime et modification de la scène de crime.


Termes relatifs à cette page: , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


neuf + quatre =









Connexion