A La Une » Justice » Talange : elle avait livré sa fille à un pédophile rencontré sur internet

Justice



Talange : elle avait livré sa fille à un pédophile rencontré sur internet

samedi 21 novembre 2015 à 10 h 34 min | Aucune réaction

Une jeune mère de famille a été condamnée ce vendredi à 25 années de réclusion criminelle pour avoir laissé sa fille de cinq ans se faire violée par un prédateur sexuel en août 2012 à Talange (Moselle).

L’homme de 37 ans, jugé pour viol accompagné d’actes de torture et barbarie, agressions sexuelles sur mineur et diffusion d’images pédopornographiques, écope de 30 ans de réclusion dont deux tiers de sûreté.

Un fameux soir de l’été 2012, le jeudi 2 août plus précisément, une femme de 33 ans, originaire d’Archettes (Vosges) et habitant à Nancy, s’était rendue avec sa fille chez un homme résidant à Talange. Dans l’appartement, elle avait alors livré sa fillette à cet individu au cours d’une soirée alcoolisée. L’ouvrier avait violé la petite avec une extrême violence.

L’enfant en pleur implore sa maman « d’intervenir pour arrêter tout ça. Mais elle la bâillonne à son tour ! A l’évidence, l’enfant croise le regard de sa mère quand celle-ci lui tient les jambes pour que l’autre continue son horreur. Et de cette horreur reste un corps mutilé » explique l’un des avocats des parties civiles.

Au lendemain des atrocités subies dans l’appartement du prédateur, la fillette avait dû être opérée à plusieurs reprises à l’hôpital de Nancy.

D’après l’enquête, la mère et cet homme avaient prémédité le viol. Ils s’étaient rencontrés sur internet au mois de janvier et la femme n’ignorait pas les tendances pédophiles de cet individu.

Elle, était livreuse en boulangerie. Lui, ouvrier sidérurgique chez Ascométal. Ils s’étaient vus plusieurs fois au cours des mois suivants. De longs mois au cours desquels la fillette avait été victime d’agressions sexuelles devant une webcam pour satisfaire l’appétit du prédateur sexuel.

Tout au long de l’instruction, le trentenaire a nié les faits, avant de reconnaître enfin la vérité jeudi devant les jurés de la cour d’assises. Reconnu coupable, il est condamné à 30 ans de réclusion criminelle. Sa peine est assortie d’une période de sûreté de 20 années.

La mère, accusée d’agression sexuelle par ascendant et de diffusion d’images à caractère pédopornographique, fera 25 ans de prison. Elle est déchue de son autorité parentale.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


sept + six =









Connexion