A La Une » Société » Massacre dans la capitale : cinq terroristes identifiés, un autre recherché

Société



Massacre dans la capitale : cinq terroristes identifiés, un autre recherché

lundi 16 novembre 2015 à 9 h 38 min | Aucune réaction

Après les terribles attentats qui ont fait 129 morts et 352 blessés vendredi soir en plein coeur de Paris, cinq djihadistes ont été formellement identifiés (voir photos ci-dessous).

Des noms et des visages ont été mis sur cinq terroristes. Un complice est activement recherché par la police qui lance un appel à témoins. Une voiture bourrée d’armes découverte à Montreuil. La France riposte avec ses avions de chasse sur Daesh. Voici les toutes dernières infos.

Cinq des barbares, auteurs des attentats sanglants, ont été identifiés par les enquêteurs. Ces kamikazes sont Omar Ismaïl Mostefaï, Bilal Hadfi (première photo), Ibrahim Abdeslam, Samy Amimour et Ahmed Almuhamed.

Le premier, natif de Courcouronnes (Essonne), a déclenché sa ceinture d’explosifs peu après que les équipes du RAID sont entrées dans la salle du Bataclan. Omar Ismael Mostefaï était connu des services de police pour avoir commis huit délits entre 2004 et 2010. Ce délinquant de 29 ans avait fait un séjour en Syrie l’année dernière et faisait l’objet d’une fiche S pour radicalisation.


Bilal Hadfi, un français de 20 ans résidant en Belgique, est l’auteur de l’un des attentats-suicides commis près du Stade. Ce djihadiste se serait également battu en Syrie avec l’Etat Islamique avant de rejoindre la France.

Ibrahim Abdeslam, âgé de 31 ans, est celui qui s’est fait exploser boulevard Voltaire. Son frère Salah Abdeslam, soupçonné d’avoir loué les voitures aux terroristes, est activement recherché par la police.


Samy Amimour, un parisien de 28 ans, faisait parti des assaillants du Bataclan. Cet individu, résidant à Bobigny (Seine-Saint-Denis), avait été mis en examen par un juge anti-terroriste le 19 octobre 2012 après un projet de départ avorté vers le Yemen.

Ahmed Almuhamed, 25 ans, s’est fait sauter au stade de France (photo ci-contre).

Samedi matin, une Seat Leon noire ayant servi aux attaques a été découverte rue Edouard-Vaillant, à Montreuil (Seine-Saint-Denis).

A l’intérieur, les policiers ont trouvés plusieurs fusils d’assaut de type kalachnikov. Sept personnes impliquées de près ou de loin, ont été arrêtées en Belgique.

Cette nuit, plusieurs perquisitions ont été menées à Toulouse, Bobigny ainsi que dans la région de Lyon et Grenoble, ciblant des membres de la mouvance djihadiste. De nombreuses armes et un lance-roquette ont été saisis. Au moins cent cinquante domiciles ou lieux perquisitionnés.

« Nous allons vivre longtemps avec cette menace »

« Le terrorisme a frappé et peut frapper de nouveau, ces jours-ci, dans les semaines qui viennent » affirme le premier ministre Manuel Valls. « Je ne dis pas cela pour faire peur mais pour que les Français prennent conscience ». Plus de 100.000 gendarmes et policiers sont déjà mobilisés, auxquels s’ajoute le déploiement de 3.000 militaires pour faire face à l’Etat d’Urgence décrété par le Président de la République.


La France bombarde Daesh

Les chasseurs de l’armée de l’air française ont intensifié leurs frappes en bombardant massivement le fief de l’Etat islamique à Raqqa, en Syrie.

Vendredi soir entre 19h50 et 20h25, vingt bombes ont été larguées sur deux sites tenus par le groupe terroriste, détruisant un poste de commandement, un centre de recrutement djihadiste et un dépôt d’armes et de munitions.

L’opération, lancée depuis les Émirats Arabes Unis et la Jordanie, a mobilisé 12 appareils, dont dix chasseurs. Cette attaque de masse, planifiée grâce à des missions de reconnaissance, était réalisée en coordination avec les forces américaines.


Termes relatifs à cette page: , , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


quatre + neuf =









Connexion