A La Une » Faits Divers » Agression » Lons-le-Saunier : un patron lyonnais égorgé lors d’une passe

Agression



Lons-le-Saunier : un patron lyonnais égorgé lors d’une passe

vendredi 13 novembre 2015 à 7 h 07 min | Une réaction

Un entrepreneur âgé de 53 ans s’est donné la mort après avoir été sauvagement agressé par deux jeunes gens qui lui ont fait croire à une rencontre libertine.

Dans la nuit du mercredi 4 au jeudi 5 novembre dernier, le chef d’entreprise, résidant à Lyon, devait rejoindre un très jeune couple de fiancés pour une soi-disant partie fine à trois. Il s’est donc rendu, sans se méfier, sur la commune de Lons-le-Saunier (Jura).

Mais la rencontre était en fait un véritable traquenard. Le jeune garçon a tenté d’égorger le quinquagénaire en lui plantant un couteau dans la carotide. L’agresseur et sa petite amie ont ensuite dérobé 700 euros et la carte bancaire de leur « client » et l’ont laissé pour mort avant de prendre la fuite.

Le Lyonnais, grièvement blessé, a réussi à reprendre le volant de sa voiture et s’est rendu jusque le parking de la station essence, située sur l’aire d’autoroute de La Bresse, près de Bourg dans l’Ain. Découvert ensanglanté par les gendarmes, l’homme a été pris en charge par les secours puis emmené à l’hôpital, où il s’est suicidé deux jours plus tard en se pendant dans sa chambre. La victime dirigeait une société de 70 salariés.

Rapidement, les enquêteurs ont identifiés les amants diaboliques, auteurs de ce piège sanglant. Le jeune homme de 18 ans et sa copine de 16 ans passaient des petites annonces sur Internet et proposaient des rencontres coquines contre de l’argent. Ils ont été arrêtés ce jeudi 12 novembre. Déférés au parquet, ils devaient être mis en examen pour tentative de meurtre et complicité.







Une réaction sur “Lons-le-Saunier : un patron lyonnais égorgé lors d’une passe”






Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


trois + cinq =









Connexion