A La Une » Faits Divers » Meurtre » Fresnay-sur-Sarthe : le disparu a été égorgé par un ex-meurtrier

Meurtre



Fresnay-sur-Sarthe : le disparu a été égorgé par un ex-meurtrier

mardi 10 novembre 2015 à 17 h 33 min | Aucune réaction

Wilfried Lévêque, le jeune homme de 25 ans dont le corps a été retrouvé vendredi derrière une maison de Fresnay-sur-Sarthe, a été tué à l’arme blanche.

Le suspect, déjà condamné à vingt ans de réclusion en 1995 pour meurtre, a été confondu après avoir utilisé la carte de crédit de la victime. Mis en examen pour assassinat, il a été placé en détention provisoire.

Vendredi dernier, les gendarmes, qui travaillaient sur une disparition inquiétante, ont investi une maisonnette à Fresnay-sur-Sarthe. En fouillant le jardin, ils ont découvert le cadavre enterré de Wilfried Lévêque, disparu depuis le mois de juillet. Ce jeune garçon, Originaire de Bellême (Orne), vivait du RSA et avait trouvé refuge dans un foyer du Mans. C’est là qu’il aurait rencontré son futur assassin, sorti de prison il y a tout juste un an.

L’ancien meurtrier était suivi par un psychiatre

Placé en garde à vue et inculpé pour assassinat, le locataire de la maison où a été découvert le corps a été mis en détention ce dimanche. Cet homme de 48 ans, originaire de l’Essonne, est déjà bien connu de la justice. Il a été condamné à 16 reprises, dont une à 20 années de réclusion en 1995 pour meurtre, et six ans d’emprisonnement en 2007 pour une agression au cutter commise en 2006.

Après son passage au foyer du Mans, il avait loué cette maison et était suivi par le service pénitentiaire d’insertion et de probation (SPIP). Il avait été vu par un psychiatre en juillet dernier, juste avant de commettre son crime barbare.

Massacré pour un différend musical

Pendant son audition, il a expliqué que les faits s’étaient déroulés le mardi 7 juillet. Ce soir-là, Wilfried Lévêque était venu le voir. Le jeune garçon voulait écouter du rap, musique que l’ex-taulard déteste. Il l’aurait donc poignardé à mort, puis l’aurait égorgé avant de ligoter son corps. Il aurait ensuite traîné le cadavre jusqu’au fond du jardin et l’aurait enterré quelques jours plus tard.

Après la mort du jeune homme, le suspect continuait à utiliser la carte bancaire qu’il lui avait dérobée. C’est en se rendant à un distributeur de billets d’Alençon qu’il a été arrêté vendredi après-midi, par une quinzaine de gendarmes.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


trois + un =









Connexion