A La Une » Faits Divers » Meurtre » Elue poignardée à Montlaur : mise en examen pour le suspect

Meurtre



Elue poignardée à Montlaur : mise en examen pour le suspect

lundi 9 novembre 2015 à 11 h 16 min | Aucune réaction

José Antonio Lozano Vargas, l’homme soupçonné d’avoir tué la conseillère municipale de Montlaur (Aude) samedi, est toujours auditionné par les gendarmes.

Cet espagnol de 51 ans, originaire de Grenade, reconnait avoir porté plusieurs coups de couteau sur Sarah Wafflard samedi matin aux alentours de 11 heures, devant la mairie du village. Cependant, le mobile du crime reste encore flou.

Ce samedi 7 novembre, Sarah Wafflard-Walker, une anglaise âgée d’une quarantaine d’années, se trouvait sur le parking devant l’hôtel de ville quand son voisin s’est jeté sur elle. Il lui a assené cinq coups de couteau avant de prendre la fuite. La victime, employée comme secrétaire-comptable dans un domaine à Lagrasse, n’a pas survécu à ses graves blessures.

L’agresseur présumé s’est ensuite rendu à la gendarmerie de Trèbes. José Antonio Lozano Vargas a expliqué aux enquêteurs qu’il avait postulé pour un emploi dans les vignes où travaillait Sarah, mais que la victime aurait fait en sorte qu’il ne l’obtienne pas. Une version trouble que les gendarmes cherchent à éclaircir.

L’espagnol, qui a acheté une petite maison à Montlaur il y a deux ans, ne parlait avec presque personne et vivait seul, renfermé. Il est décrit par des habitants du village comme étant asociale et taciturne. A ce jour, les gendarmes connaissent donc peu de chose sur cet homme. Ils ont demandé un extrait de son casier judiciaire à la justice de son pays.

Ce dimanche matin, la garde à vue du meurtrier présumé a été prolongée de 24 heures, le temps aux enquêteurs d’entendre plusieurs témoins. José Antonio, qui sera soumis à des expertises psychiatriques, sera probablement déféré au parquet de Narbonne ce lundi.

Mise à jour – 17h22: D’après le psychiatre qui a vu José, son discernement est « en partie altéré, mais il est responsable de ses actes ». Mis en examen pour meurtre, il a été incarcéré à la maison d’arrêt de Carcassonne.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


trois + = quatre









Connexion