A La Une » Faits Divers » Clairvaux : Eric Youssef, un meurtrier évadé de la centrale

Faits Divers



Clairvaux : Eric Youssef, un meurtrier évadé de la centrale

jeudi 19 novembre 2015 à 8 h 14 min | Aucune réaction

Depuis qu’il n’a pas réintégré sa cellule il y a tout juste un mois, ce détenu de 27 ans, condamné à 20 ans de réclusion pour meurtre, est considéré comme évadé.

En 2004, il avait abattu un commerçant de Versailles en pleine rue lors d’un braquage qui avait mal tourné. Jugé deux ans plus tard et incarcéré depuis à la centrale de Clairvaux, ce musulman surnommé « l’Irakien » se serait radicalisé.

Le lundi 19 octobre dernier, Eric Youssef avait rendez-vous avec une association d’aide à la réinsertion pour préparer sa future libération conditionnelle. Pour ce faire, une permission de sortie de 12 heures, non encadrée, lui avait été accordée. Mais le soir venu, le détenu n’a pas réintégré sa cellule de la maison centrale de Clairvaux (Aube).

Le 12 mars 2004, Dominique Rissel, gérant de la supérette Marché Plus située dans le quartier Porchefontaine à Versailles, montait dans sa voiture pour aller déposer sa recette à la banque, quand trois malfrats surgissaient devant lui. Le commerçant était alors froidement abattu d’une balle de calibre 7,65. Les trois malfaiteurs s’étaient ensuite emparés des 7.000 euros de recette avant de prendre la fuite à bord d’une 307 break.

Cinq jours plus tard, Eric Youssef, l’auteur de ce hold-up sanglant, était interpellé à Asnières, dans les Hauts-de-Seine. Il n’avait alors que 16 ans. Ces complices Younès Outsellamt et Amine Benaaza, tous deux âgés de 22 ans, avaient été arrêtés à Nice alors qu’ils s’apprêtaient à fuir à l’étranger.

Jugé en octobre 2006 aux Assises des mineurs des Yvelines, Youssef avait écopé de vingt années de réclusion criminelle. Ses deux complices avaient été condamnés à 7 ans de prison pour vol avec arme.

Durant sa détention, Eric Youssef s’était converti à l’islam et était devenu assez vindicatif. Frédéric Stoll, syndicat de FO-pénitentiaire, s’est dit « étonné » qu’une permission ait été accordée pour un tel détenu. Le fugitif est toujours recherché.


Termes relatifs à cette page: , , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


sept + cinq =









Connexion