A La Une » Faits Divers » Meurtre » Disparu de Pau : le corps d’Ahmed retrouvé dans une ferme

Meurtre



Disparu de Pau : le corps d’Ahmed retrouvé dans une ferme

jeudi 1 octobre 2015 à 8 h 52 min | Aucune réaction

Le corps d’Ahmed Abidallah, disparu à Pau depuis novembre 2014, a été retrouvé au fond d’un puits ce mercredi matin sur une propriété de Ger (Pyrénées-Atlantiques).

Quatre membres d’une famille qui habitent cette maison ont été interpellés mardi matin puis placées garde à vue. L’un d’entre eux serait passé aux aveux, et aurait donné aux enquêteurs les indications nécessaires pour mener les recherches.

Ahmed Abidallah, un père de famille âgé de 43 ans, a disparu le lundi 24 novembre 2014. Ce soir-là, il jouait une partie de cartes avec des amis dans le quartier Ousse-des-Bois à Pau, quand il a reçu un appel téléphonique. Il a quitté la ville au volant de sa voiture, et n’a plus donné aucune nouvelle.

Quelques jours plus tard, sa Renault Clio avait été retrouvée près du lac du Louet, sur la commune d’Escaunets, à une dizaine de kilomètres de Ger. Le parquet avait alors ouvert une information judiciaire pour enlèvement, séquestration et trafic de stupéfiants. Mais l’enquête semblait être au point mort.

Dix mois plus tard, nouveau rebondissement. Quatre individus, membres d’une même famille, sont interpellés dans une ferme située en bordure de la route de la Marcotte-Capbat, à Ger. L’un des suspects, déjà entendu dans le cadre de l’enquête, serait la dernière personne à avoir vu Ahmed Abidallah vivant. Les investigations des gendarmes ont démontré que des échanges de SMS avaient eu lieu entre les deux hommes le soir de sa disparition.

Au cours de la garde à vue, le suspect serait donc passé aux aveux et aurait indiqué aux enquêteurs l’endroit où se trouvait le corps d’Ahmed. C’est au fond d’un puits situé dans la cour de cette ferme que les gendarmes de la section de recherches ont trouvé le cadavre.

Ahmed Abidallah avait une prothèse de jambe, ce qui a permis d’identifier formellement sa dépouille. Une autopsie doit être pratiquée afin de déterminer les causes du décès. Pour l’heure, le parquet privilégie l’hypothèse d’un règlement de comptes lié à un trafic de stupéfiants.


Termes relatifs à cette page: , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)

Pour commenter cet article, vous devez être connecté à votre compte LibertaLand Infos.









Connexion