A La Une » Faits Divers » Meurtre » Castres : le retraité tue sa femme et se rend à la police

Meurtre



Castres : le retraité tue sa femme et se rend à la police

samedi 10 octobre 2015 à 9 h 13 min | Aucune réaction

Horacio Beco, un vieil homme de 79 ans d’origine portugaise, aurait assassiné son épouse avant de se rendre au commissariat de Castres pour avouer son crime.

Ce vendredi 9 octobre, peu avant 10 heures, le retraité est allé voir les policiers en déclarant qu’il venait de tuer sa femme. En arrivant au domicile du couple, dans le quartier de Laden, ils ont effectivement découvert un cadavre.

Laura Beco, 76 ans, gisait morte ensanglantée dans son lit. En examinant le corps de la défunte, le médecin légiste a relevé plusieurs plaies apparentes, notamment au niveau d’un œil. Elles auraient été provoquées par de violents coups et une arme blanche.

L’appartement du couple, situé au rez-de-chaussée d’un immeuble HLM de la rue Boysonne, a aussitôt été placé sous scellés. Une autopsie a été ordonnée par le parquet pour déterminer la cause du décès.

Le septuagénaire, qui aurait déjà effectué un séjour en hôpital psychiatrique, a été placé en garde à vue. Dans un premier temps, il a bien reconnu avoir tué son épouse. Puis ses propos sont vite devenus incohérents. Une expertise va être demandée.

D’après les premiers éléments, le couple se disputait fréquemment. Horacio Beco aurait poignardé sa femme, puis se serait débarrassé de l’arme. Il se serait ensuite changé avant d’aller au commissariat. Il devrait être mis en examen pour homicide volontaire à l’issue de sa garde à vue.


Termes relatifs à cette page: , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ un = huit









Connexion