A La Une » Justice » Villejuif : ivre et jaloux, il avait poignardé sa femme à 39 reprises

Justice



Villejuif : ivre et jaloux, il avait poignardé sa femme à 39 reprises

jeudi 24 septembre 2015 à 7 h 54 min | Aucune réaction

La cour d’assises du Val-de-Marne a condamné un quinquagénaire à 15 ans de prison pour avoir porté 39 coups de couteau à sa femme un soir de mai 2012 dans leur pavillon à Villejuif (Val-de-Marne).

Quelques jours avant la violente dispute, elle lui avait annoncé avoir rencontré un autre homme. Grièvement blessée, l’épouse avait survécu à ces violences. Jugé pour tentative de meurtre, l’homme a été reconnu coupable.

Dans la nuit du mardi 1er au mercredi 2 mai 2012, un homme de 54 ans, alcoolique et dépressif, avait poignardé sa femme à de nombreuses reprises au cours d’une dispute survenue dans la cuisine de leur pavillon de Villejuif.

Quelques jours auparavant, ce dernier avait appris que son épouse entretenait une relation avec un autre individu. Il n’avait pas supporté qu’elle mette fin à 29 ans de vie commune. Cette nuit-là, il avait réveillé son épouse et lui avait ordonné de se pendre à une corde qu’il avait lui-même accrochée à une poutre.

La victime avait refusé et la querelle avait alors dégénéré. L’homme ivre avait violemment agressé sa femme vers 2 heures du matin. Puis il lui avait porté 39 coups de couteau, notamment au niveau de l’abdomen et au thorax.

L’épouse avait été hospitalisée dans un état critique à la Pitié-Salpêtrière pendant 9 jours et s’était vu prescrire 120 jours d’ITT.

Au cours des débats, le quinquagénaire a maintenu qu’il avait agi en état de légitime défense car, a-t-il dit, son épouse se serait jetée sur lui comme un animal. Une version contredite par les expertises.

Affichant remords et culpabilité, l’accusé a finalement été condamné ce mercredi soir à 15 années de prison. Sa peine est assortie d’un suivi socio-judiciaire de 6 ans.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


trois + un =









Connexion