A La Une » Faits Divers » Toulon : son bébé n’étant pas le garçon attendu, il le donne à son frère

Faits Divers



Toulon : son bébé n’étant pas le garçon attendu, il le donne à son frère

samedi 5 septembre 2015 à 10 h 39 min | Aucune réaction

Un Algérien de 35 ans, déjà père de trois filles, aurait donné son quatrième enfant à son frère et à sa belle-sœur, parce que déçu de ne pas avoir eu un garçon.

Ce père de famille habitant à Toulon, déjà poursuivi pour violences conjugales, aurait donné sa fillette juste après sa naissance, il y a environ trois ans et demi. Ses quatre filles sont aujourd’hui en Algérie avec leur oncle et il refuse leur retour.

Le trentenaire avait tout d’abord été accusé d’avoir commis des violences envers sa femme. Et c’est justement pendant leurs investigations, que les enquêteurs ont découvert ce fait terrible. En mars 2012, il aurait délaissé son nouveau-né pour le donner à un couple infertile.

Cet autre couple n’est ni plus ni moins que son frère et sa belle-sœur, résidant à Toulon-Ouest. En garde à vue, le suspect, papa de trois filles, a indiqué qu’il n’aurait pas fait cela s’il avait eu un garçon ! Il a donc changé le prénom de la fillette et l’a offerte à son frère.

Mais le problème maintenant, c’est que l’oncle et la tante ont pris la fuite en Algérie, avec la petite, mais aussi avec les trois soeurs, âgées de moins de 10 ans. Ils auraient entamé des démarches pour qu’elles acquièrent la nationalité algérienne.

De son côté, le père de famille refuse que les enfants reviennent en France. Une longue bataille s’annonce donc pour la maman qui, elle, veut revoir ses filles.


Termes relatifs à cette page: , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ sept = seize









Connexion