A La Une » Société » Saint-Ambroix : l’appel à la prière islamique distribué dans un collège

Société



Saint-Ambroix : l’appel à la prière islamique distribué dans un collège

mercredi 30 septembre 2015 à 7 h 57 min | Aucune réaction

Un professeur de musique a remis à ses élèves de 5ème un document portant sur l’appel à la prière des musulmans pendant ses cours au collège Armand Coussens de Saint-Ambroix (Gard).

Certains parents d’élèves sont choqués et déplorent le manque d’explication de la part de la direction, qui n’a pas souhaité s’exprimer. Pour le rectorat, en revanche, tout est normal.

Au collège Armand Coussens de Saint-Ambroix, la polémique ne cesse d’enfler et de faire réagir. L’appel à la prière islamique étudié en cours de cinquième ? Un enseignant a en effet distribué le texte à ses élèves âgé de 12 ans.

Mohamed Bouta, le principal du collège, se contente d’évoquer une maladresse du professeur qui a tout simplement voulu dispensé un cours sur le thème « musiques, mythes et religions ».

On se demande quand même ce que cela vient « faire en cours de musique » s’indigne certains parents. « On veut que soit dissocié le côté éducatif, du côté propagande ».

Pour le rectorat, qui s’est saisi de l’affaire, « cette démarche d’analyse et de réflexion menée en classe contribue à construire le raisonnement des élèves ». Rien de choquant pour les responsables de l’éducation nationale !

Reste que les parents n’en décolèrent pas et veulent des explications. Après les évènements terroristes de ces derniers mois en France, comment peut-on distribué des textes comme celui-ci dans une école publique, et surtout à des enfants à peine adolescents ?







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ neuf = dix









Connexion