A La Une » Faits Divers » Meurtre » Bergerac : il aurait tué son frère pour une raquette de tennis

Meurtre



Bergerac : il aurait tué son frère pour une raquette de tennis

mardi 1 septembre 2015 à 10 h 17 min | Aucune réaction

Johann Cousin, soupçonné d’avoir poignardé à mort son frère aîné, Michaël, a été mis en examen pour violences avec arme ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

Ce jeune garçon de 23 ans, jusqu’alors inconnu des services de police, a reconnu les faits lors de son passage devant le juge d’instruction. Placé en détention provisoire, il encourt 15 ans de réclusion criminelle.

Michaël et Johann, tous deux sans emploi, vivaient chez leurs parents, dans un pavillon situé rue La Bruyère, derrière la gare de Bergerac (Dordogne). Samedi matin, ils se seraient disputés, comme ils le faisaient souvent. Le motif cette fois ? Une raquette de tennis que le plus jeune voulait reprendre à son frère aîné. Hors de lui, Johann aurait alors plongé la main dans un tiroir, attrapé un couteau et porté un seul coup dans l’abdomen de Michael.

Malgré ses blessures, l’homme de 26 ans aurait continué à se battre avec le cadet, jusque sur le balcon, avant d’aller s’écrouler dans sa chambre. La mère des deux jeunes, légèrement blessée en tentant de s’interposer, a alors alerté les secours.

Michael, ayant perdu beaucoup de sang, se trouvait en arrêt cardiaque quand les pompiers sont arrivés sur place. Il a malheureusement succombé à sa blessure. L’auteur du coup de couteau avait été arrêté sur place.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


huit + = dix-sept









Connexion