A La Une » Justice » Lille : les escrocs de la parabole renvoyés devant la justice

Justice



Lille : les escrocs de la parabole renvoyés devant la justice

lundi 10 août 2015 à 17 h 42 min | Aucune réaction

Après plus de dix ans d’enquête, trois des dirigeants de la société Ideom, immatriculée dans l’Ain, seront jugés en novembre prochain pour escroquerie.

Réseaux Satellites de France, Pro Media, Numérique Sat, Nord Technologie, étaient quelques-unes de leurs nombreuses sociétés écrans servant de base à leur arnaque : une parabole motorisée à plus de 5.000 euros !

Entre 2004 et 2006, de nombreux représentants ont sillonné les routes du Nord, de Picardie et de Champagne pour vendre des antennes paraboliques en promettant des dizaines de chaînes françaises gratuites. Or, les clients se retrouvaient qu’avec des chaînes étrangères, quand ça fonctionnait, et surtout avec un crédit sur le dos.

Les commerciaux se présentaient comme étant des techniciens de France Telecom et ciblaient la plupart du temps des foyers modestes et des personnes âgées. On estime à plus de 500 le nombre de foyers victimes de cette société.

Entre le démarchage téléphonique de Réseaux Satellites de France et le passage du technicien dans la ville, le temps était tel que le délai de rétractation était à tous les coups dépassé. Le matériel était vendu entre 3.000 et 5.000 euros alors qu’il coûtait en réalité dans les 300.

Les premières plaintes ont été déposées en octobre 2004 auprès de la Répression des fraudes du Nord. Près de trois cents personnes se sont déjà portées partie civile.

En avril 2009, sept individus ont été interpellés à Villeurbanne et dans la région lyonnaise. Trois seront jugés pour escroquerie au tribunal de Lille, fin novembre.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


un + neuf =









Connexion