A La Une » Faits Divers » Agression » Douarnenez : un jeune SDF sauvagement tabassé, les tympans crevés

Agression



Douarnenez : un jeune SDF sauvagement tabassé, les tympans crevés

vendredi 7 août 2015 à 17 h 08 min | Aucune réaction

Un jeune garçon de 21 ans a été torturé et frappé à coups de manche à balai par quatre marginaux en début de semaine dans une habitation de Douarnenez (Finistère).

Ce jeune SDF a eu la terrible malchance de croiser la route d’un homme de 40 ans samedi dernier dans les rues de Douarnenez. Ce dernier lui propose de venir loger quelques jours dans son pavillon, rue des Sables Blancs.

Les débuts se passent plutôt bien, mais lundi soir la situation dégénère soudainement. A partir de 20 heures, et ce durant quatre longues heures, le jeune SDF est violenté par le locataire, un homme qu’il héberge et deux autres individus sans-abris. Un déchaînement de violences dont le mobile reste encore à définir.

Il est alors frappé à coups de poings et de pieds sur l’ensemble du corps et du visage. Il reçoit des coups de balai à n’en plus finir. Mardi matin, les bourreaux se rendent à Quimper avec le blessé. Ce dernier réussi à s’enfuir pour trouver refuge au CCAS de la ville.

Visage tuméfié et tympans crevés, il est hospitalisé et porte plainte. L’homme de 40 ans, né au Cap Sizun, et son complice de 44 ans sont interpellés jeudi matin par les gendarmes. Les deux autres SDF, en fuite, sont activement recherchés.

Déférés au parquet de Brest ce vendredi après-midi, les deux principaux suspects devaient être mis en examen pour violences volontaires, actes de torture et de barbarie.


Termes relatifs à cette page: , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ un = quatre









Connexion