A La Une » Faits Divers » Meurtre » Chavagne : un homme torturé à mort, trois proches incarcérés

Meurtre



Chavagne : un homme torturé à mort, trois proches incarcérés

vendredi 28 août 2015 à 10 h 22 min | Aucune réaction

Le corps d’un homme de 47 ans, portant de nombreuses traces de coups, a été découvert jeudi dernier dans son studio près de l’école de la Croix-Verte à Chavagne, en Ille-et-Vilaine.

La victime aurait été torturée lors d’une violente bagarre au cours d’une soirée alcoolisée. Sa compagne, la fille de celle-ci, ainsi que son petit ami ont été mis en examen pour homicide volontaire, puis placés en détention provisoire.

Le jeudi 20 août dernier, un homme mort a été découvert par les gendarmes dans son appartement. C’est la concubine du défunt qui les a prévenus. Le quadragénaire était dénudé et son corps présentait de nombreuses lésions, résultant de coups violents. Il portait aussi des brûlures.

D’après les premiers éléments, cette dame, sa fille et son petit-ami auraient passé la soirée chez la victime. Une soirée visiblement bien arrosée. Une dispute aurait éclaté entre le jeune couple et le compagnon de la mère, qui aurait eu des gestes déplacés envers sa compagne et la jeune fille.

Après la bagarre, l’adolescente et son copain ont rejoint le domicile du père à Saint-Malo. La mère se serait aperçue du désastre qu’au petit matin, à son réveil. Les secours n’ont pu que constater le décès du quadragénaire. La femme a été placée en garde à vue, de même que les deux jeunes qui se sont rendus à la gendarmerie.

Même si les responsabilités de chacun restent à définir durant l’instruction, ces trois personnes ont été mises en examen pour homicide volontaire avec actes de torture et de barbarie.

La dame de 43 ans a été écrouée à prison de Nantes. Le jeune garçon a été emmené au centre pénitentiaire de Vezin, sa copine à la maison d’arrêt de Rennes.

L’enquête a été confiée aux gendarmes de la section des recherches de Rennes.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


six + six =









Connexion