A La Une » Faits Divers » Meurtre » Mort de Luc Pouvin à Saint-Martin-d’Hères : deux suspects écroués

Meurtre



Mort de Luc Pouvin à Saint-Martin-d’Hères : deux suspects écroués

jeudi 2 juillet 2015 à 8 h 20 min | Aucune réaction

Deux jeunes de 16 et 18 ans ont été déférés au parquet ce mercredi puis incarcérés pour le meurtre de Luc Pouvin, abattu le 20 juin dernier sur la place Étienne-Grappe, à Saint-Martin-d’Hères (Isère).

Les deux jeunes hommes se sont présentés lundi matin au commissariat de Grenoble. Devant le magistrat instructeur, le majeur reconnait avoir tiré sur un ami par erreur, évoquant un « tragique accident ».

Le samedi 20 juin, Luc Pouvin a été tué par balles vers 23h30 alors qu’il se trouvait sur un scooter avec un ami au niveau de l’arrêt de bus, place Étienne-Grappe. Touché au niveau du cou, le jeune de 19 ans est mort durant son transfert au CHU de Grenoble.

Quelques minutes après la fusillade, un homme de 22 ans, touché par balle à une oreille, s’était présenté de lui-même à l’hôpital Michallon. Il s’agissait de l’ami de la première victime qui était sur le scooter. Les deux jeunes ont essuyés des tirs lors d’affrontements entre bandes rivales sur fond de trafic de stupéfiants.

Dans le quartier des Terrasses de Renaudie, une violente bagarre entre une dizaine de jeunes avait éclaté quelques heures avant les coups de feu.

Le suspect majeur, déjà connu de la justice, a été mis en examen pour homicide volontaire puis placé en détention provisoire.

Quant à l’adolescent, porteur d’un fusil de chasse le soir du drame, il est poursuivi pour violences volontaires avec arme et écroué dans un établissement pénitentiaire pour mineurs.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


sept + = huit









Connexion