A La Une » Justice » Toulouse : 30 ans de prison pour le violeur en série

Justice



Toulouse : 30 ans de prison pour le violeur en série

dimanche 14 juin 2015 à 10 h 05 min | Aucune réaction

Florian Varin, déclaré coupable de sept viols commis dans plusieurs villes de France, a été condamné ce vendredi par la Cour d’assises de la Haute-Garonne à 30 années de réclusion criminelle.

Cet homme de 23 ans était aussi jugé pour une tentative de meurtre sur sa dernière victime en novembre 2012 à Toulouse. S’il a reconnu toute la série de viols, il a en revanche nié avoir voulu tué la jeune Marie.

Varin, , décrit comme un prédateur sexuel et qui, selon l’avocat général, représente un véritable « danger social », était poursuivi pour six viols et une agression sexuelle commis entre fin décembre 2011 et octobre 2012. Le jeune homme abordait ses victimes à la patinoire, en sortie de boîte ou via un site de rencontres.

Il avait accompli ses forfaits au Mans, à Rennes (Morbihan), à Niort (Poitou-Charentes), à Pontivy et à La Rochelle. Il avait été arrêté en novembre 2012, après avoir laissé pour morte sa dernière victime dans un conteneur à poubelles près de l’université de l’Arsenal, à Toulouse.

Resté silencieux depuis son arrestation, Florian Varin a fini, au cours du procès, par reconnaître les différents viols, mais a nié la tentative d’homicide qu’on lui reproche également:

C’était le dimanche 4 novembre 2012. Marie, une parisienne de 25 ans, était venue retrouver des copines dans une résidence située sur les allées de Brienne, à Toulouse. Vers 6h30 du matin, elle avait été accostée par un jeune garçon devant le hall de l’immeuble.

Le prédateur avait alors étranglé sa victime jusqu’à ce qu’elle tombe inanimée. Il lui avait ensuite fait subir des violences sexuelles avant de la jeter dans un conteneur à ordures, puis avait pris la fuite avec son sac à main.

La description du violeur et les traces ADN prélevées sur la scène de crime avaient permis aux enquêteurs de retrouver la piste de l’agresseur. Varin avait été interpellé le jeudi suivant par les policiers de la brigade criminelle.

Pour l’avocat général, l’accusé a serré le cou de Marie suffisamment fort pour qu’elle perde connaissance. Puis, s’il a jeté son corps dans le container, c’est parce qu’il pensait qu’elle était morte. La tentative de meurtre ne fait donc aucun doute.

Au terme d’une semaine de procès, vendredi matin, l’avocat général a requis 30 ans de prison. Les jurés l’ont suivi dans ces réquisitions.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


sept + = neuf









Connexion