A La Une » Faits Divers » Agression » Scène de guerre à Grenoble : deux blessés par balles

Agression



Scène de guerre à Grenoble : deux blessés par balles

vendredi 19 juin 2015 à 13 h 00 min | Aucune réaction

Des individus cagoulés et armés jusqu’aux dents ont tirés une quarantaine de coups de feu ce jeudi soir sur la place Saint-Bruno à Grenoble.

Il était 22h30 quand quatre hommes ont fait irruption à bord d’une Renault Mégane blanche. Avec des fusils à pompe, des armes de poing automatiques et des Kalachnikov, ils ont ouvert le feu à de nombreuses reprises en direction du Café des Vedettes.

Plusieurs clients se trouvaient sur la terrasse du bar de la place Saint-Bruno quand la fusillade a éclaté. Un homme âgé de 30 ans, apparemment pas visé, a reçu deux balles perdues dans la jambe. Au moins quatre véhicules et un appartement ont été impactés par les rafales de tirs.

L’ouvrier blessé au niveau du tibia a été pris en charge par les secours. Inconnu des services de police, il pourrait s’agir d’une victime collatérale. Le quartier a été entièrement bouclé par les forces de l’ordre. Une quarantaine de douilles ont été relevées sur place.

Les assaillants ont rapidement pris la fuite. La Mégane blanche du commando a été retrouvée calcinée ce matin, route de Sarcenas à Quaix-en-Chartreuse.

Plus tôt dans la soirée, vers 18h30, une première fusillade a eu lieu juste à côté du Café des Vedettes. Un jeune homme poursuivi par un individu à scooter a reçu deux projectiles au niveau des jambes. Il s’est alors réfugié dans la boucherie des Halles Saint-Bruno avant de gagner le CHU par ses propres moyens.

La PJ de Grenoble est saisie des deux affaires. Les enquêteurs tentent à présents de vérifier si les deux fusillades sont liées. Une vengeance ou un règlement de comptes pourrait en être à l’origine.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ six = huit









Connexion