A La Une » Faits Divers » Meurtre » Homme exécuté par balles à L’Union : une vengeance ?

Meurtre



Homme exécuté par balles à L’Union : une vengeance ?

lundi 15 juin 2015 à 17 h 43 min | Aucune réaction

Stéphane Arcangeli, un repris de justice de 44 ans, a été froidement abattu ce lundi matin à L’Union, en Haute-Garonne.

Il était un peu plus de 8 heures quand le quadragénaire, qui se rendait à son travail, a été pris pour cible par deux tireurs à moto. Arrêté à un feu rouge juste en face du magasin Jardiland, il a été criblé de balles. Tandis qu’il succombait à ses blessures, les tueurs prenaient la fuite…

En 2006, Stéphane Arcangeli avait été condamné à 22 ans de prison pour le meurtre de Gaouti Bendareur. Ce petit dealer de 24 ans avait été exécuté d’une balle de 9 mm en pleine tête le dimanche 1er septembre 2002, après avoir été enlevé par deux hommes à la sortie d’une discothèque de la rue Bayard à Toulouse.

Ce crime, sur fond de règlement de comptes entre trafiquants de drogue, s’était déroulé dans une ferme abandonnée près de l’aérodrome de Lherm-Muret. Le complice d’Arcangeli, Franck Koob, avait écopé de 30 ans de réclusion.

Les protagonistes de cette première exécution avaient également été jugés en 2006 pour un énorme trafic de cannabis entre le Maroc et la France, où les bandes rivales s’affrontaient.

Depuis sa sortie de prison, Arcangeli était sous bracelet électronique et travaillait à un poste de réinsertion. La vengeance plane donc sur cette sordide affaire. Les tireurs qui ont pris la fuite à moto sont activement recherchés.

*Photo: Adam via Twitter







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ deux = trois









Connexion