A La Une » Faits Divers » Viol » Fontainebleau : un pasteur accusé de viols sur mineures

Viol



Fontainebleau : un pasteur accusé de viols sur mineures

vendredi 26 juin 2015 à 9 h 59 min | Aucune réaction

Un Ivoirien de 56 ans, pasteur d’une église évangélique itinérante, aurait violé des adolescentes à de nombreuses reprises dans divers départements.

L’homme prêchant pour l’église de la régénération aurait abusé de deux gamines ainsi que de sa secrétaire. Les faits présumés se seraient déroulés entre 1997 et 2007. Mis en examen, le pasteur conteste les viols et évoque un complot.

L’affaire a été dévoilée aux enquêteurs en janvier 2014 après qu’une femme soit venue porter plainte. Elle raconte avoir été violée pour la première fois en 1997 alors qu’elle n’avait que 12 ans. Les viols auraient ensuite été commis régulièrement, à raison d’une fois par semaine, dans la voiture du pasteur – un ami de la famille – quand celui-ci ramenait l’adolescente du collège. Un calvaire qui aurait duré six années.

Pendant l’enquête, les policiers ont découvert une autre victime qui a expliqué avoir été violée dès l’âge de 15 ans, plusieurs fois par semaine durant 4 ans. Ces agressions présumées auraient eu lieu aux anciens domiciles du suspect, notamment à Créteil, Vitry-sur-Seine, Valenton et Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), ainsi qu’à Crosne (Essonne), et en Seine-et-Marne.

Interrogées par le procureur de la République à Melun, les victimes expliquent que le violeur présumé invoquait « la volonté de Dieu » pour obtenir des relations sexuelles. La secrétaire du religieux a aussi déposé plainte, et il pourrait y avoir d’autres victimes.

L’homme d’église, né en Côte d’Ivoire mais de nationalité française, a été interpellé ce lundi à son domicile près de Fontainebleau. Placé en garde à vue, il nie farouchement les faits et parle d’un complot fomenté contre lui. D’après le procureur, les trois victimes ne se connaissent pas. Ce que conteste également le pasteur incriminé.

Le quinquagénaire a été mis en examen ce mercredi pour viols sur mineures de moins de 15 ans, puis placé dans la foulée sous contrôle judiciaire strict. Il a interdiction de rencontrer les victimes et leurs familles, et n’a plus le droit d’exercer la profession de pasteur et toute activité en contact avec des mineurs.


Termes relatifs à cette page: , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ trois = sept









Connexion