A La Une » Faits Divers » Braquage » Salses-le-Château : la famille d’un convoyeur de fonds séquestrée

Braquage



Salses-le-Château : la famille d’un convoyeur de fonds séquestrée

lundi 18 mai 2015 à 16 h 39 min | Aucune réaction

Une famille habitant un village des Aspres a été prise en otage durant toute une nuit par des malfaiteurs armés vendredi dernier dans un mas abandonné près de Salses-le-Château (Pyrénées-Orientales).

La femme et les trois jeunes enfants du transporteur de fonds ont été retenus dans un mas isolé pendant que celui-ci était chargé d’effectuer sa tournée. L’employé de Loomis a été contraint de donner l’argent aux bandits.

Le scénario était visiblement bien préparé et les individus fortement renseignés et organisés. Dans la nuit de vendredi à samedi, quatre hommes armés se sont présentés au domicile d’une famille des Aspres en se faisant passer pour des policiers. Ils ont enlevé le père, la mère et leurs trois enfants, puis les ont enfermés dans un mas situé entre Rivesaltes et Salses.

Les malfaiteurs ont retenu la famille du convoyeur pendant que le lendemain, ce dernier allait faire la tournée des distributeurs automatiques au volant de son fourgon blindé. Le père de famille, technicien pour la société Loomis à Perpignan, est donc allé travailler comme d’habitude.

Mais à son retour, les malfrats ont obligé l’employé à leur remettre l’argent collecté pour que sa famille soit libérée. Une fois le butin entre les mains, les quatre individus ont relâché mère et enfants, samedi après-midi.

Les malfaiteurs étaient forcément bien renseignés. Ils suivaient le technicien à distance durant sa tournée. La rançon pourrait s’élever à plusieurs centaines de milliers d’euros. La PJ de Perpignan est en charge de l’enquête.


Termes relatifs à cette page: , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


sept + sept =









Connexion