A La Une » Faits Divers » Meurtre » Homme torturé et étranglé à La Rochelle : un meurtre mystérieux

Meurtre



Homme torturé et étranglé à La Rochelle : un meurtre mystérieux

jeudi 21 mai 2015 à 11 h 27 min | Aucune réaction

Un cadavre putréfié portant un lacet autour du cou a été découvert jeudi dernier dans un appartement du quartier de Tasdon, à La Rochelle.

Il pourrait s’agir de Fabrice Roy, un homme de 55 ans dont la famille est sans nouvelles depuis plusieurs semaines. L’homme, apparemment sans histoires, était affaibli par la maladie. Sa porte d’entrée était fermée à clé, ce qui laisse planer un certain mystère.

Le corps en état de putréfaction, et présentant des traces de violence, a été retrouvé le jeudi 14 mai au deuxième étage de la résidence Les Cormorans, rue Normandin. C’est un membre de la famille du locataire qui, soucieuse d’être sans nouvelles de sa part, a alerté les secours. La porte étant close, les pompiers ont dû passer par la cour, avec une échelle.

D’après les premières constatations du médecin légiste, le quinquagénaire aurait été tué il y a plusieurs semaines. Selon les résultats de l’autopsie, il aurait été sauvagement roué de coups puis étranglé avec un lacet de chaussure.

L’identité de la victime devra être établie de façon formelle grâce à une analyse dentaire. Mais il est fort probable qu’il s’agisse de Fabrice Roy, le locataire qui vivait ici depuis environ deux ans. Par ailleurs, aucune autre disparition pouvant correspondre à la description du défunt n’a été signalée à la police.

Fabrice était souffrant, mais courtois et poli avec le voisinage. Personne ne lui connaissait d’ennemis. Dans le quartier, voisins et commerçants disent qu’ils ne l’ont pas vu depuis presque trois semaines. Tous pensaient qu’il était parti dans de la famille ou chez des amis.

Pour les enquêteurs, la tâche s’annonce difficile. La porte du logement était verrouillée. Le meurtrier était-il une connaissance de la victime et s’est-il enfuit avec les clés ? Étaient-ils plusieurs ? Les policiers ont également constaté qu’une fenêtre était restée ouverte. Ce sont-ils échappés par-là après le meurtre ?

De nombreux relevés ont été effectués sur la scène de crime par la police scientifique. Des traces d’ADN suspectes pourront peut-être apparaître au cours de l’instruction. En attendant les résultats, le parquet de La Rochelle a ouvert une enquête pour homicide volontaire.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


quatre + huit =









Connexion