A La Une » Faits Divers » Meurtre » Villejuif : mystère autour du crime de la prof de fitness

Meurtre



Villejuif : mystère autour du crime de la prof de fitness

lundi 20 avril 2015 à 10 h 35 min | Aucune réaction

Aurélie Châtelain, 32 ans, a été retrouvée morte dimanche matin dans une voiture en feu stationnée rue du docteur Pinel, à Villejuif (Val-de-Marne).

La jeune mère de famille, originaire de Caudry, était arrivée la veille à Clamart, où elle avait passé la nuit. Le lendemain, elle avait pris la direction de Villejuif pour se rendre à son hôtel. Et c’est en contrebas du Campanile qu’elle a malheureusement été tuée.

Il était 8h45 ce dimanche 19 avril quand deux passants ont alerté les secours pour signaler qu’un véhicule de marque Renault Scénic était en train de brûler près de cet hôtel. Après avoir éteint l’incendie, les pompiers ont découvert un cadavre à demi-carbonisé à l’intérieur de l’habitacle.

La jeune femme était assise à l’avant du monospace, le corps atteint de trois balles dans le thorax. En revanche, le feu serait dû à un appareil resté branché sur la prise allume-cigare de la voiture. Au vu du nombre de balles ayant atteint la victime, la thèse du suicide est écartée. Le parquet de Créteil, estimant donc avoir affaire à un homicide, a aussitôt saisi la brigade criminelle de Paris.

Aurélie Châtelain, ancienne conseillère municipale et passionnée de danse, était maman d’une petite fille de 5 ans. Professeur de fitness dans le nord de la France, elle était venue en région parisienne pour suivre un stage sportif d’une semaine. Samedi soir, elle avait d’ailleurs posté un message sur sa page Facebook pour dire qu’elle était bien arrivée à Clamart. Elle avait, pour le lendemain, réservé une chambre d’hôtel à Villejuif, où elle s’est rendue.

Mais que s’est-il passé ensuite ? La jeune Caudrésienne a-t-elle fait une mauvaise rencontre ? Est-ce que quelqu’un l’attendait près du Campanile ce matin-là ? Les hommes de la brigade criminelle tentent de retracer le parcours précis des dernières heures précédant le meurtre. L’enquête ne fait que commencer…


Termes relatifs à cette page: , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ neuf = quinze









Connexion