A La Une » Faits Divers » Meurtre » Tuerie de Schlierbach : la mère est passée aux aveux

Meurtre



Tuerie de Schlierbach : la mère est passée aux aveux

lundi 13 avril 2015 à 10 h 24 min | Aucune réaction

Christine Simon, interpellée samedi après le terrible drame découvert à Schlierbach, a reconnu avoir tué ses trois enfants, un garçon de 6 ans et deux filles de 10 et 2 ans.

Cette mère de famille, âgée d’une quarantaine d’années, a été hospitalisée d’office après avoir tenté de mettre fin à ses jours. Son mari, grièvement blessé, devait être opéré samedi soir. Les circonstances de ce triple infanticide restent à éclaircir.

Samedi 11 avril, trois jeunes enfants ont été massacrés à coups de couteau par leur mère dans leur maison située 9 rue du Chêne, à Schlierbach (Haut-Rhin). C’est le père de famille, lui-même blessé par arme blanche, qui a alerté les secours vers midi et demi. Lorsque les pompiers sont arrivés sur place, ils ont découvert trois enfants morts, baignant dans leur sang.

D’après les premières constatations, ils auraient tous été tués à coups de couteau. Seule leur soeur de 8 ans a pu s’échapper de la maison et éviter le drame. La fillette a été prise en charge par les médecins du SMUR. Le père blessé a été évacué vers l’hôpital. La mère, qui aurait porté les coups mortels, a été interpellée par les gendarmes.

Placée en garde à vue, elle a reconnu son geste devant les enquêteurs. Elle a indiqué, de manière très confuse, avoir donné la mort à trois de ses enfants pendant que son mari et son autre fille étaient au terrain de football. Puis une violente dispute aurait éclaté avec le père à son retour. Elle aurait alors tenté de le poignarder avant d’être maîtrisée par un voisin.

Après ce terrible massacre, Christine Simon a tenté de se suicider en se jetant dans un petit étang situé à l’arrière de la maison. C’est le fameux voisin qui est intervenu pour la sortir de l’eau. En raison de sa fragilité psychologique, la mère a été internée d’office en milieu hospitalier.

Selon les premiers éléments, l’épouse, qui aurait subi des violences de la part de son mari, avait quitté le domicile familial l’année dernière. Elle ne serait revenue habiter à Schlierbach que très récemment.

Le juge d’instruction, qui envisage de retenir la préméditation, devrait ouvrir prochainement une information judiciaire pour assassinat et tentative d’homicide sur conjoint.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


cinq + un =









Connexion