A La Une » Justice » Poignardée à mort à Feugères : l’assassin prend 30 ans

Justice



Poignardée à mort à Feugères : l’assassin prend 30 ans

samedi 4 avril 2015 à 11 h 15 min | Aucune réaction

Bruno Gourdel, reconnu coupable d’avoir tué sa compagne de plusieurs coups de couteau en mars 2012, a été condamné ce vendredi à 30 ans de réclusion criminelle par la Cour d’assises de la Manche.

Au cours du procès, qui s’est ouvert mercredi, l’accusé de 57 ans a reconnu le meurtre de sa concubine. L’avocat général avait requis 25 années de réclusion. Sa condamnation est assortie d’une peine de sûreté des deux tiers.

Le samedi 3 mars 2012, Liliane Serazin, 45 ans, avait été retrouvée morte sur une petite route de campagne près de Feugères. C’est un automobiliste qui avait alerté les secours vers 21h45 après avoir roulé sur son corps dénudé.

Les gendarmes avaient constaté que la victime était morte avant le choc avec la voiture. L’autopsie avait alors révélée que cette mère de famille avait été poignardée à plusieurs reprises, 18 coups de couteau, notamment au niveau du coeur.

Le lendemain vers 15 heures, Gourdel avait appelé la gendarmerie de Gavray pour signaler la disparition de son amie. Placé en garde à vue, l’homme avait nié les faits et donné plusieurs versions incohérentes. Mis en examen, il avait été écroué.

D’après l’enquête, le couple s’était rendu le samedi 3 mars au bar-tabac de Feugères, où il avait passé une bonne partie de la journée à boire. Des traces de sang avaient été découvertes dans la voiture du suspect.

A la barre, l’accusé a reconnu avoir assassiné sa compagne, évoquant des détails précis sur la journée du drame. « C’est moi qui lui ai donné la mort […] ensuite, je l’ai attachée à ma voiture avec une corde et traînée sur 600 mètres » raconte-il avec aplomb.

Le couple, sans emploi, vivait au Mesnil-Villeman, près de Gavray. Liliane Serazin était mère de sept enfants. Bruno Gourdel avait quant à lui déjà été condamné en 2010 pour des faits de violence à l’encontre de sa compagne.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


trois + un =









Connexion