A La Une » Faits Divers » Meurtre » Bébés congelés à Louchats : des fouilles effectuées dans le jardin

Meurtre



Bébés congelés à Louchats : des fouilles effectuées dans le jardin

mercredi 29 avril 2015 à 10 h 42 min | Aucune réaction

Désormais internée à l’unité pour malades difficiles de l’hôpital de Cadillac, la femme de 35 ans soupçonnée d’infanticide a été mise en examen pour meurtres sur mineurs.

Les gendarmes de la compagnie de Langon ont réalisé de nouvelles fouilles ce mardi dans le jardin du domicile familial à Louchats afin de vérifier que d’autres cadavres de nouveau-nés n’y sont pas enterrés.

Le jeudi 19 mars dernier, les corps de cinq nourrissons avaient été découverts dans une maison familiale à Louchats, en Gironde. C’est le père de famille, un jardinier de 40 ans, qui avait alerté les gendarmes après avoir trouvé un premier bébé mort à l’intérieur d’un sac isotherme.

Au cours des perquisitions, les enquêteurs avaient alors découvert quatre autres bébés dans un congélateur. Les cadavres étaient enveloppés dans des sacs et des torchons. En garde à vue, le père avait affirmé n’être au courant de rien.

Ce mardi matin, les gendarmes ont réinvesti les lieux pour fouiller le jardin du pavillon à l’aide d’une tractopelle. Plusieurs chiens renifleurs spécialisés dans la recherche de cadavres étaient également présents. Après de longues heures de fouilles, aucune nouvelle découverte n’a été réalisée.

Hospitalisée en psychiatrie depuis le 19 mars, la mère de famille a été présentée à un juge d’instruction ce lundi puis inculpée de meurtres sur mineurs de moins de quinze ans. « Elle est encore déboussolée et l’état dans lequel elle se trouve nécessite une analyse prudente et approfondie de ses propos » a précisé son avocat.

Déféré au parquet il y a quelques semaines, le mari a déjà été mis en examen pour non-dénonciation de crime ainsi que recel de cadavres de personnes victimes d’homicides ou de violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner.


Termes relatifs à cette page: , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


six + un =









Connexion