A La Une » Faits Divers » Agression » Vesoul : il lance une grenade dans le commissariat

Agression



Vesoul : il lance une grenade dans le commissariat

mercredi 11 mars 2015 à 12 h 55 min | Aucune réaction

Un homme de 61 ans, convoqué lundi matin pour des faits d’agressions sexuelles sur mineurs, a lancé une grenade à l’intérieur du commissariat de Vesoul.

Neuf policiers se trouvaient dans la pièce ou à proximité lorsqu’il a dégoupillé la grenade offensive. L’engin, qui aurait pu tuer plusieurs personnes, n’a pas explosé en raison d’une défaillance technique.

L’individu s’est présenté lundi matin au commissariat de Vesoul pour s’expliquer sur des viols et agressions sexuelles qui auraient été commises sur plusieurs mineurs. Les policiers lui ont notifié ses droits vers 9h30 avant de l’isoler dans une cellule, en attendant la fouille de sécurité.

Le sexagénaire s’est alors emparé d’une grenade cachée sur lui, l’a dégoupillée puis l’a jetée au sol. Un policier l’a écartée vers la cour puis a alerté ses collègues. Une heure plus tard, les spécialistes du centre de déminage de Colmar ont pu neutraliser l’engin, qui aurait effectivement pu exploser.

Le pédophile présumé a été placé en garde à vue pour tentative d’assassinat. Lors des perquisitions à son domicile, les enquêteurs ont découvert une autre grenade, deux carabines 22 long rifle, un fusil 9mm, des baïonnettes et une hache médiévale.

Jusqu’alors inconnu de la justice, l’homme sera déféré cet après-midi au parquet de Besançon qui va probablement demander sa mise en détention provisoire.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


huit + deux =









Connexion