A La Une » Faits Divers » Agression » Verdun : séquestrée par des jeunes, elle est torturée et violée

Agression



Verdun : séquestrée par des jeunes, elle est torturée et violée

dimanche 22 mars 2015 à 11 h 38 min | Aucune réaction

Une jeune fille de 20 ans, souffrant d’un léger handicap mental, a subi tortures, humiliations et viols durant plusieurs semaines dans un appartement du quartier d’Anthouard-Pré-l’Evêque, à Verdun.

Elle a réussi à se soustraire à ses ravisseurs mardi dernier en allant se réfugier auprès de son éducatrice. Ce samedi, 6 personnes sont entendues en garde à vue.

La jeune femme, apprentie dans un établissement de restauration, logeait au foyer de jeunes travailleurs de la Cité de la Paix. Seule à Verdun, elle a fini par croiser un copain, mi-février, qui lui a présenté deux femmes habitant au centre-ville. Ces gens l’ont obligé à consommer alcool et cannabis tout en lui mettant des claques. Ce n’est que le début du supplice.

L’horreur absolue

Séquestrée par le couple, la jeune fille a ensuite vécu un véritable calvaire durant un mois. Violée par des inconnus, elle a été filmée pendant que certains lui introduisaient divers objets. Puis d’autres ont chauffé un couteau à blanc pour lui brûler les parties intimes et les seins. Des sévices corporels qui vont faire hurler la jeune femme de douleurs.

Le samedi 14 mars, ses bourreaux l’ont emmené au déversoir de la Meuse. A coups de pieds, ils l’ont obligé à entrer dans l’eau froide toute vêtue. Après l’avoir mise à nue, ils l’ont fait monter dans un immeuble du quartier d’Anthouard-Pré-l’Evêque, là où elle est séquestrée. Privée de douche et dormant à même le sol, ils lui ont donné à manger des croquettes pour chat.

Elle voit la mort de près

Devenue leur esclave sexuel, la jeune femme reçoit pendant des semaines des coups violents et subit les pires humiliations. Dimanche, elle entend ses tortionnaires dire qu’ils vont la découper en morceaux et l’enterrer dans un bois. Elle prend peur et demande à aller voir son éducatrice pour récupérer sa carte bleue. Les barbares, visiblement intéressés par l’argent, accèdent à sa demande.

C’est le visage tuméfié et les cheveux rasés qu’elle arrive finalement devant la dame qui l’a suit depuis son jeune âge. L’assistance sociale prévient alors les urgences et la victime est prise en charge par une équipe médicale.

Ce samedi 21 mars, trois hommes et trois femmes sont identifiés puis interpellés. Ces six individus, âgés de 19 à 27 ans, ont été placés en garde à vue pour viol, séquestration et actes de torture et de barbarie. Le SRPJ de Nancy est chargé de l’enquête.


Termes relatifs à cette page: , , , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


neuf + = dix-sept









Connexion