A La Une » Faits Divers » Meurtre » Trois-Palis : un retraité tue sa femme avant de se pendre

Meurtre



Trois-Palis : un retraité tue sa femme avant de se pendre

mardi 31 mars 2015 à 13 h 26 min | Aucune réaction

Un couple de retraités a été retrouvé mort ce lundi matin à leur domicile de Trois-Palis, en Charente. Il s’agirait d’un drame conjugal.

Patrick Combeau, 61 ans, aurait tué son épouse avant de se donner la mort dans leur pavillon situé route d’Angoulême. C’est lui-même qui a alerté les gendarmes peu avant 9 heures, indiquant qu’il venait de commettre l’irréparable.

Lorsque les gendarmes sont arrivés sur place, ils ont découvert le retraité pendu sous la véranda. Les secours n’ont pas pu le ranimer. Dans la chambre du couple, ils ont retrouvé le corps de Nadine Combeau, 62 ans. D’après les premières constatations, elle aurait été tuée par arme à feu.

Une arme, ayant pu servir à commettre cet acte, ainsi qu’une lettre d’explications ont été retrouvées sur la scène de crime. Les techniciens de l’identification criminelle se sont rendus sur place pour procéder aux différents relevés d’usage. Les corps ont ensuite été emmenés à l’institut médico-légal de Poitiers.

A ce stade, la thèse d’un meurtre suivi d’un suicide semble donc être privilégiée. Patrick et Nadine Combeau habitaient dans la commune depuis au moins 30 ans. C’était un couple paisible, apparemment sans histoires. Lui était retraité des espaces verts, sa femme bénévole à la bibliothèque municipale.

La brigade de recherches d’Angoulême est chargée de l’enquête.


Termes relatifs à cette page: , , , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


cinq + un =









Connexion