A La Une » Faits Divers » Meurtre » Retraitée égorgée à Bron : un fils relâché, l’autre hospitalisé

Meurtre



Retraitée égorgée à Bron : un fils relâché, l’autre hospitalisé

samedi 7 mars 2015 à 8 h 44 min | Aucune réaction

Mercredi, une dame de 61 ans a été massacrée de 99 coups de couteau à son domicile de Bron, près de Lyon.

Le plus jeune fils de la famille, un autiste de 18 ans, se trouvait dans l’appartement à l’arrivée des secours. Il a dû être interné d’office.

Son frère aîné, qui a découvert la scène d’horreur, avait été placé en garde à vue.

Aucune charge n’ayant été retenue contre lui, l’homme de 27 ans a finalement été libéré. En effet, mercredi matin, il était parti travailler. C’est à son retour, vers 17 heures, qu’il a découvert sa mère gisant sur le sol de sa chambre, dans un appartement de la rue de la Pagère.

Les premières constatations ont permis d’établir que le décès de sa maman remontait à plusieurs heures avant son arrivée, ce qui le met hors de cause. L’autopsie a quant à elle révélé que la victime avait reçu presque une centaine de coups de couteau, notamment au niveau de la gorge et de la carotide.

Le meurtrier, qui s’est acharné sur la victime, aurait tenté de nettoyer grossièrement les traces de sang dans l’appartement. Plusieurs couteaux trouvés sur place ont été saisis pour des analyses d’ADN.

Le jeune autiste, en état de choc, a été hospitalisé d’office au centre psychiatrique du Vinatier. Il n’a toujours pas été entendu par les enquêteurs la brigade criminelle.


Termes relatifs à cette page: , , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


cinq + = dix









Connexion