A La Une » Faits Divers » Viol » Lille : tabassée et violée par un homme ivre, elle perd un oeil

Viol



Lille : tabassée et violée par un homme ivre, elle perd un oeil

samedi 7 mars 2015 à 10 h 07 min | Aucune réaction

Une femme de 46 ans aurait été séquestrée, sauvagement battue puis violée à deux reprises par un individu en février dernier dans un appartement de Lille.

Le suspect a été interpellé, mais il nie les faits. Mis en examen pour viols, séquestration et violences aggravées ayant entraîné une infirmité permanente, l’homme de 38 ans a été écroué vendredi dernier.

Tout a débuté le mardi 10 février. Ce jour-là, la dame a croisé une connaissance dans un bar. Après avoir consommé pas mal d’alcool, ils se sont rendus chez lui, dans le quartier de Wazemmes. Ils auraient eu, dans un premier temps, un rapport sexuel consenti.

C’est après que tout aurait dégénéré. La femme aurait été séquestrée, violée, puis tabassée. Elle aurait même reçu des coups de seau sur la tête. Le lendemain, l’individu l’a conduit à l’hôpital. Opérée, la victime a perdu l’usage d’un œil.

Terrorisée et n’ayant pas osé avouer la vérité aux médecins, elle est repartie avec son agresseur qui l’a à nouveau enfermée chez lui. Ce n’est que le dimanche qu’elle est parvenue à s’enfuir.

Après avoir reçu des menaces de cet homme, elle s’est décidée à porter plainte. D’après la victime, cet individu lui en voulait car il la tenait pour responsable de l’emprisonnement de l’un de ses amis.

Interpellé mercredi dernier, le suspect nie farouchement les faits qui lui sont reprochés. Inculpé par un juge d’instruction, il a été placé en détention provisoire.


Termes relatifs à cette page: , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


un + quatre =









Connexion