A La Une » Faits Divers » Meurtre » Drame familial à Tarnos : deux femmes égorgées dans un pavillon

Meurtre



Drame familial à Tarnos : deux femmes égorgées dans un pavillon

mercredi 4 mars 2015 à 17 h 38 min | Aucune réaction

Une sexagénaire et sa fille ont été poignardées à mort ce mercredi matin dans un pavillon de Tarnos (Landes).

Les faits se sont déroulés ce matin du 4 mars dans une maison située 91 avenue Lénine, à Tarnos. Un enfant de 3 ans a pu être sauvé par les gendarmes. L’auteur présumé de ce carnage, l’ex-compagnon de la fille, a été interpellé et placé en garde à vue.

Les secours ont été alertés vers 11 heures ce mercredi matin pour un double homicide. Lorsqu’ils sont entrés avec les gendarmes dans le pavillon L’Eau vive, ils ont découvert deux femmes égorgées, baignant dans une mare de sang. La mère, âgée d’une soixantaine d’années, était employée au centre hospitalier de la Côte Basque, à Bayonne. Sa fille, dont l’âge n’a pas été communiqué, était séparée du père de leur enfant de trois ans.

Le garçonnet était présent dans la maison au moment du drame. Les gendarmes l’ont récupéré puis placé en sécurité avant d’interpeller l’auteur des faits. Les techniciens de l’identification criminelle ont ensuite gelé la scène de crime afin de procéder aux premiers relevés. Le parquet de Dax s’est rendu sur place en début d’après-midi.

L’ancien compagnon de la femme, déjà connu des forces de l’ordre, aurait confié ses actes à un proche par téléphone juste avant son arrestation. Un conflit portant sur la garde du jeune enfant serait à l’origine de cette tragédie.

Le couple était séparé et la mère de famille avait déposé une plainte récemment envers son ex-concubin pour des faits de violence. Le meurtrier présumé avait une injonction de ne pas approcher sa victime. Il est actuellement entendu à la gendarmerie.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


neuf + huit =









Connexion