A La Une » Faits Divers » Meurtre » Anglais tué à Plounévez : un suspect confondu par son ADN

Meurtre



Anglais tué à Plounévez : un suspect confondu par son ADN

mardi 3 mars 2015 à 10 h 34 min | Aucune réaction

Cinq mois et demi après le meurtre de Glen Miller, un suspect a été mis en examen et placé en détention provisoire.

Un homme de 60 ans, déjà connu de la justice pour de nombreux faits, a été interpellé mercredi dernier par les gendarmes de la section de recherches de Plourin-lès-Morlaix. Face au cumul d’indices et à la présence de son ADN dans la maison, il est soupçonné d’avoir commis ce crime.

Le dimanche 14 septembre 2014, Glen Miller était retrouvé mort tué d’une balle dans le cou, dans une maison isolée située au lieu-dit Traon-Bras, sur la commune de Plounévez-Lochrist (Finistère). Ce musicien britannique âgé de 65 ans vivait seul dans cette demeure, fruit d’un héritage.

Le propriétaire des lieux était recroquevillé dans un coin de la salle à manger, entouré de traces de sang séché. La mort remontait vraisemblablement à plusieurs jours. Sur la scène de crime, les enquêteurs de la gendarmerie n’avaient trouvé aucune trace de lutte, ni l’arme ayant servi à tuer l’Anglais. Plusieurs pistes étaient alors explorées.

Mercredi dernier, l’affaire rebondie subitement. Après plusieurs auditions menées à Brest et Plounévez, les gendarmes placent un suspect en garde à vue. Il est déjà connu pour des faits de violences, agressions sexuelles, vols et divers délits en rapport avec l’alcool.

L’individu refuse de s’expliquer. Mais des traces de son ADN ont été retrouvées à deux endroits de la maison et sur deux objets distincts. Il connaissait la date précise du décès de la victime, information qui n’avait pas été révélée. De plus, il aurait menti sur son emploi du temps au moment des faits.

Déféré jeudi devant le juge d’instruction, il a été mis en examen puis placé en détention provisoire à la maison d’arrêt de Brest.


Termes relatifs à cette page: , , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ cinq = douze









Connexion